Faculté d’économie de l’UMMTO : Journée d’étude sur les TIC et stratégies de développement

25/04/2024 mis à jour: 04:17
1668

La faculté des sciences économiques de gestion et des sciences commerciales de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou connaît d’intenses activités scientifiques. Ainsi, l’équipe de recherche PRFU «Intelligence territoriale et développement économique en Algérie» prévoit l’organisation d’une journée d’étude sur un thème d’actualité qui concorde parfaitement avec la politique nationale visant à encourager l’utilisation des technologies de l’information et la communication. 

Cette manifestation, prévue pour le 23 juillet prochain, s’articulera, d’ailleurs, sur plusieurs axes ayant particulièrement trait à l’intelligence territoriale et au développement économique, à l’importance des TIC et stratégies de développement des territoires et à la numérisation des administrations publiques : état des lieux et impacts. 

Le  comité scientifique de cette rencontre, à sa tête le professeur Abdelhamid Aït Taleb, a souligné, dans l’appel à communication lancé cette semaine, l’objectif de ce rendez-vous qui consiste, entre autres, à  engager un débat autour de la thématique traitant du rôle des TIC dans l’application de l’intelligence économique au profit du développement en Algérie. «Il s’agit donc de débattre des concepts de l’intelligence économique, de l’intelligence territoriale, des TIC, du développement des territoires et des conditions nécessaires à mettre en œuvre pour converger vers la conception, à long terme,  du développement économique durable», précise-t-il. «Le développement des technologies de l’information et de communication (TIC) a permis à l’IT de connaître un essor sans précédent. 

 De nos jours, les TIC se présentent comme un outil indispensable à toute élaboration de décisions concernant les territoires»,  est-il souligné dans l’argumentaire de cette journée d’étude. Le même texte ajoute que les TIC, en Algérie, «ont connu une dynamique considérable grâce aux efforts consentis par les pouvoirs publics dans une perspective de généraliser leur utilisation dans la quasi-totalité des secteurs d’activité».  

Toutefois, estiment  les rédacteurs de cet argumentaire, «des efforts importants restent encore à consentir pour consolider cette dynamique, il s’agit de développer la gouvernance, la culture numérique et de mettre en place un écosystème favorable à l’économie numérique». 

Par ailleurs, notons que le dernier délai de réception des communications des participants est fixé pour le 16 mai prochain, soulignent les organisateurs.           

Copyright 2024 . All Rights Reserved.