Face à la flambée des prix des matériaux de construction : Le Groupe des sociétés Hasnaoui mise sur les solutions efficientes

17/05/2022 mis à jour: 10:48
1199
Photo : D. R.

Fidèle au rendez-vous annuel du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (Batimatec), le Groupe des sociétés Hasnaoui (GSH) prend part à la 24e édition du Salon à travers ses différentes filiales.

Considéré comme un acteur majeur dans la construction en Algérie et également intégrateur de solutions globales et innovantes dans ce secteur en constante évolution, GHS dévoile, à l’occasion de cette manifestation économique, une série de solutions dans toute la chaîne de la construction, avec le lancement d’une nouvelle marque de menuiserie aluminium.

Après une baisse de la cadence durant la pandémie, GSH tente de relancer son activité en dépit d’un contexte difficile, marqué par la flambée des prix des matériaux de construction à l’échelle mondiale, comme c’est le cas pour l’acier payé actuellement trois fois plus cher. Même tendance pour le bois, le verre, l’aluminium et les produits pétroliers.

«Face à cette envolée, nous essayons de mettre en place des solutions de réalisation nouvelles qui nous permettent d’aller vers l’efficience tout en préservant la construction», a expliqué à ce sujet Nadir Hasnaoui, représentant du groupe, lors d’un point de presse organisé en marge du Salon.

Le  Groupe est en effet engagé en matière d’efficience énergétique et de respect de l’environnement, et cette 24e édition du Batimatec lui a donné l’occasion de promouvoir ses solutions novatrices, notamment à travers le développement  des systèmes d’isolation thermique des habitations.

«Nous misons surtout sur l’excellence et la qualité», a précisé M. Hasnaoui, avant de lancer cet appel : «Il faut juste faire confiance à l’entreprise algérienne.» Les exemples de réussite ne manquent pas, selon Nadir Hasnaoui, qui fera part, lors de cette sortie médiatique, de la réussite de la contribution du groupe dans la réalisation du stade d’Oran.

«GSH a rattrapé un retard d’une année en trois mois. Nous avons coulé 6000 m3 de ciment en cette période, juste pour apporter notre appui au projet et être au rendez-vous des Jeux méditerranéens d’Oran», a déclaré satisfait le représentant de GSH, dont les équipes ont également apporté leur appui à la réalisation d’autres infrastructures sportives.

Pour rappel, c’est en septembre 2021 que les autorités locales ont fait appel à GSH pour accélérer le chantier. L’engagement a été pris et le défi a fini par être relevé. Mais faudrait-il continuer sur cette lancée et faire appel aux capacités nationales tout en leur assurant les conditions adéquates. Il s’agit également, selon le conférencier, d’assurer un écosystème favorable à l’investissement au-delà des textes réglementaires et des lois. «Nous attendons surtout des encouragements et des simplifications», notera encore M. Hasnaoui.

Il citera, à titre illustratif, la problématique des marchés publics. «On ne doit pas uniquement chercher le moins-disant. Cette règle n’encourage pas l’innovation et la qualité. Or, actuellement, l’on choisit le moins-disant au détriment de la qualité», regrette Nadir Hasnaoui, pour qui, il y a lieu de revoir les modalités d’accès aux marchés publics.

GSH est d’ailleurs en consultations régulières avec le ministère de l’Habitat pour revoir certaines normes dans ce cadre. «Mais il faut un changement de génération pour régler ce problème», estime M. Hasnaoui, qui évoquera par ailleurs le dossier du foncier. L’entreprise est en effet à la recherche d’assiettes foncières pour lancer d’autres projets.

Deux projets de promotions immobilières à Sidi Bel Abbès sont bloqués faute de terrains. En attendant, le groupe vient de décrocher, à travers sa filiale construction BTPH, deux marchés, le premier à Alger pour la construction de 26 villas pour le compte de l’Entreprise nationale de la promotion immobilière (ENPI), et le deuxième à Boumerdès pour la réalisation de 100 logements mixtes individuels et semi-individuels.

Sur le marché international, GSH compte renforcer sa présence en Afrique, avec des projets d’exportation en Libye, en Mauritanie et en Afrique de l’Ouest. 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer