ES Sétif : Cinq Franco-Algériens et deux Africains en renfort

24/07/2022 mis à jour: 23:02
1490

Après le premier microcycle, les Ententistes devront effectuer un stage bloqué de trois semaines au centre d’entraînement de Hammam Bourguiba (Tunisie).

Les choses s’accélèrent à l’Entente de Sétif. La direction du club s’adonne à une véritable course contre la montre. Rien que pour rattraper le temps perdu et éponger un tant soit peu le retard enregistré dans la préparation. Le staff technique qui devait rallier Sétif vendredi ne s’est pas présenté à la date prévue.

Un problème de billets d’avion en est la cause. L’indisponibilité des places a contraint Houssam Badri et ses collaborateurs à changer leur plan de vol. Bousculés, les dirigeants n’ayant apparemment pas l’intention de tomber dans les erreurs du passé, frappent fort. Ainsi, Serrar, en recruteur en chef, s’est attaché les services du Camerounais André Ulrich Zanga. L’ex-sociétaire du Tonnerre de Yaoundé, un axial de 1,97 m, est attendu à Sétif ces jours-ci.

Véritable talon d’Achille durant le précédent exercice, l’attaque sera renforcée par le Guinéen Haba Boniface (25 ans) de Horoya Conakry. Le recrutement des éléments précités ferme la porte au Libyen Boudebous qui ne sera pas repêché. S’adonnant à une grande purge, le numéro un de l’ESS a, nous dit-on, mis la main sur cinq Franco-algériens.

En plus du défenseur central Lyes Hassani qui évoluait à Shahania (Qatar), l’on parle de Bouchama Imran (axial), Boukhouda Chahredine (un milieu offensif), Ghanem (latéral gauche) et Ahmadi (ailier gauche), un pur produit de Nîmes. Le choix des Franco-Algériens n’est pas fortuit. Il est à la fois sportif et économique.

En jetant son dévolu sur les éléments en question, Serrar a ciblé des joueurs ayant soif de jouer, ne paraphant pas leur contrat contre de grosses sommes. Sachant que l’Entente ne peut plus se permettre des joueurs aux gros salaires. La même démarche concerne les joueurs du cru. Sans crier gare, le recruteur sétifien a enrôlé Billel Boukaroum (USB), Abdelhak Hasker (RCK), Sraoui Youcef et Baouche (MCS), Hmida Mohamed Redha (JSBM) et Ghiles Guennaoui (PAC). L’on apprend que les nouvelles recrues percevront mensuellement entre 70 et 80 millions de centimes.

Une telle approche s’inscrit, nous dit-on, dans la rationalisation des dépenses du club englué dans des problèmes sans fin. A propos des anciens joueurs dont certains sont toujours sous contrat, on murmure que la purge englobera la totalité de l’effectif. Selon certaines indiscrétions, seuls Ferahi, Bouhalfaya (gardiens), Ziti, Djabou, Guendouzi, Dali et Derfalou feront, sauf revirement de dernière minute, partie de l’effectif de la nouvelle saison. Annoncé quasi partant au CRB contre une manne financière de 3 milliards de centimes, Abderahim Daghmoum, convoité aussi par le MCA, pourrait continuer l’aventure à Sétif.

Au volet des départs, Sofiane Khedairia vient d’opter pour la formation saoudienne d’El Chouala. Selon une source digne de foi, le Sétifien a signé pour deux saisons. Ne rentrant plus dans les plans de la direction de l’Aigle noir, l’ex-capitaine Akram Djahnit serait proche de l’USMA où il rejoindrait ses anciens potes Redouani et Bekakchi.

Au chapitre administratif, Djamel Saad Hillal est le nouveau directeur administratif du club. Il remplace ainsi le démissionnaire Rachid Djerroudi. Pour revenir au volet technique, le flou persiste car la reprise prévue pour aujourd’hui est une nouvelle fois décalée.

Les raisons de cet énième report demeurent inconnues. D’après un proche du club, la reprise sera assurée par Nacerdine Saadi, un des adjoints de Badri retardé par un problème d’indisponibilité de billet d’avion sur le vol direct Le Caire-Alger.

Après le premier microcycle, les Ententistes devant rentrer dans le vif du sujet sans la moindre introduction mettront, nous dit-on, mercredi le cap sur le centre d’entraînement de Hammam Bourguiba (Tunisie) pour un stage bloqué de 3 semaines. Pour combler le déficit et charger leurs batteries, les gars de la capitale des Hauts-Plateaux seront, le moins que l’on puisse dire, soumis à une forte charge de travail. La première phase de la préparation sera marquée par un triquotidien. 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer