Entreprise des ciments et dérivés de Chlef : A la découverte de la 3e ligne de production entièrement automatisée

14/01/2023 mis à jour: 22:35
2155
Le nouveau complexe de ciment de l'ECDE Chlef

Des équipements de production ultra-modernes fonctionnant de manière autonome, des compétences totalement algériennes aux commandes de la chaîne de production, une protection optimale de l’environnement, autant d’atouts que renferme le nouveau site de production de ciment de l’entreprise des ciments et dérivés (ECDE) de Chlef, filiale du groupe GICA (Groupe industriel des ciments d’Algérie).

On l’appelle communément la 3e ligne de production de ciment mais dans les faits, il s’agit d’un vaste complexe de production qui vient s’ajouter aux deux anciennes lignes en doublant le volume de production qui atteint un total de 4,2 millions de tonnes par an. Il s’étend  sur une superficie de 15 ha, juste à côté de l’ancienne cimenterie de Oued Sly, à l’ouest de la ville de Chlef.

Il est doté d’équipements entièrement performants et automatisés de la carrière jusqu’aux expéditions en passant par la cuisson, le broyage, le contrôle de qualité et le stockage du produit. Ce qui répond à la stratégie de l’entreprise pour faire face efficacement aux nouveaux défis en matière de qualité et de concurrence sur les marchés de ce produit stratégique. C’est ce que nous avons pu constater et suivre, mercredi dernier, tout le long du processus de fabrication du ciment, à l’occasion d’une «journée de formation au profit des représentants de la presse locale, organisée par le groupe GICA conjointement avec la direction de l’ECDE Chlef».

L’initiative qui a eu pour thème «Les étapes de production du ciment, de la carrière jusqu’à l’opération de distribution» vise, selon le PDG de l’ECDE, Kada Dinar, à renforcer les liens avec la presse et à faire découvrir aux représentants de la presse tous les aspects relatifs au fonctionnement de ce nouvel outil de production stratégique, ainsi que sa nouvelle gamme de ciment pour différents usages.

Ainsi, accompagnés du PDG de l’ECDE de Chlef, de cadres de l’entreprise et de la responsable de la communication au groupe GICA, les journalistes ont pu visiter toutes les installations concernées et discuter directement avec leurs responsables respectifs, tous de jeunes cadres algériens possédant, nous dit-on, le savoir-faire nécessaire et qui ont subi une formation spécifique chez le fournisseur français ayant réalisé la 3e ligne de production de la cimenterie de Chlef.

Notre visite a commencé par la carrière centrale propriété de l’ECDE ayant une durée de vie de 100 ans, située à Sidi Laroussi, en amont à 7 km au sud de l’usine de fabrication de ciment de Oued Sly. C’est là où sont mélangées les deux principales matières premières (calcaire et argile) avant leur acheminement par bande transporteuse jusqu’au site de production dans la zone industrielle de Oued Sly. Des équipes y travaillent en continu, alors que de gros engins, nouvellement acquis, font des navettes sans relâche entre les sites d’extraction et les installations réservées au mélange et au stockage des matières premières en question.

Ces dernières auxquelles s’ajoutent celles du gypse et du sable sont 100% locales et leurs gisements appartiennent tous  à l’entreprise des ciments et dérivés de Chlef, a précisé le PDG de l’ECDE, Kada Dinar. La deuxième étape de notre visite a été longuement consacrée à la 3e nouvelle ligne de production adossée à l’ancienne unité de Oued Sly. Après une explication sur les mesures strictes de protection et de prévention en vigueur dans le complexe de fabrication du ciment, nous nous dirigeons vers les installations principales de cette nouvelle usine.

A première vue, celle-ci impressionne autant par sa conception innovante que par la taille de ses  équipements de production entièrement fabriqués en Europe et fonctionnant complètement à l’aide d’un système automatisé depuis la carrière jusqu’à l’expédition du produit, via le laboratoire de contrôle de la qualité, le broyage , la cuisson et le stockage. Cette phase de production, indique le directeur du complexe, concerne la fabrication du clinker et du ciment, sauf que pour le ciment, il faut, en plus de ce processus, doser les différents constituants avant de les broyer, afin d’obtenir une poudre très fine et homogène.

La gestion de la chaîne de fabrication de dernière génération est, selon les cadres dirigeants de l’ECDE, parfaitement maîtrisée par les ingénieurs algériens qui ont pu relever le défi en dirigeant la 3e ligne de production avec brio et les compétences requises sur les plans technique, professionnel et managérial. Pour le PDG de l’ECDE, Kada Dinar, l’entreprise des ciments de Chlef, qui emploie 1200 travailleurs, a atteint un savoir-faire et un niveau de développement tels qu’elle peut incontestablement affronter la concurrence sur les marchés étrangers et offrir un produit de qualité supérieur répondant aux normes internationales. Elle est déjà dotée d’un système de management intégré (SMI) (qualité, environnement, santé et sécurité au travail) selon les normes internationales reconnues. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.