En visite d’inspection à Biskra : Meriem Chorfi au chevet des enfants

10/05/2022 mis à jour: 21:39
481

En visite à Biskra les 7 et 8 mai, la Présidente de l’Organe national de protection et de promotion de l’enfance (ONPPE) et Déléguée nationale à la protection de l’enfance auprès du Premier ministre, Meriem Chorfi a insisté sur la valorisation des droits de l’enfant dans toutes les sphères de la société ainsi que sur la nécessité de lui offrir une instruction et un enseignement de valeur, quels que soient sa situation sociale et le degré de son handicap.

 «Signataire des conventions internationales visant à prémunir les enfants de toutes les atteintes, violations et agressions, l’Algérie enregistre d’immenses progrès dans le domaine de la protection des enfants et de la promotion de leurs droits fondamentaux. Personne ne peut le denier.

 En application des directives du Président de la République, nous œuvrons de concert avec les institutions, les associations et les membres de la société civile afin de consacrer les droits de l’enfant à l’éducation, à la sécurité, à l’expression de son opinion et aussi au jeu, car de son développement harmonieux dépend l’avenir du pays. 

Concernant les enfants autistes, trisomiques ou atteints d’un handicap psychomoteur ou sans attache familiale, il est nécessaire de les insérer dans le système éducatif national à chaque fois qu’il est possible. Il existe maintenant un réseau national d’acteurs sociaux et d’observateurs chargés de signaler tous dépassement ou agression dont serait victime un enfant. 

La protection des enfants est une affaire commune, noble et humanitaire requérant la participation et la bonne volonté de tous», a-t-elle déclaré. L’hôte de la Reine des Ziban a exprimé sa satisfaction de voir que le Centre de l’enfance assistée de Beni Morah et celui de la prise en charge psychopédagogique des enfants aux besoins spécifiques d’El Hadjeb ainsi que l’École des malvoyants et des sourds-muets étaient parfaitement bien entretenus et gérés, et ne souffrant d’aucun sureffectif ni d’un manque de personnels qualifiés. 

Meriem Chorfi a visité des crèches et des sièges d’associations de soutien et d’accompagnement des enfants. «La wilaya de Biskra est un exemple en matière de promotion et de respect des droits de tous les enfants à s’épanouir dans un environnement sain», a-t-elle confié en exhortant chaque personne à recourir au numéro vert 11 11 pour alerter les services sociaux et de sécurité publique et signaler une situation illégale ou dangereuse visant l’intégrité physique ou morale d’un enfant.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer