Elle a été inaugurée hier à Oran : Stellantis lance sa nouvelle usine de production automobile

12/12/2023 mis à jour: 02:09
3300

L’Algérie pose les premiers jalons de l’industrie automobile. L’usine de fabrication de véhicules Fiat a été inaugurée, hier, dans la zone industrielle de Tafraoui à Oran. 

En effet, le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a donné, en compagnie de son homologue italien, le vice-ministre de la Production et des Entreprises, Valentino Valentini, le coup d’envoi officiel du début de la fabrication des véhicules de la firme turinoise. 

L’événement a été rehaussé par la présence du patron du groupe Stellantis, Carlos Tavares, de l’ambassadeur de la République d’Italie en Algérie, Giovanni Pugliessi, du consul d’Italie à Oran ainsi que de nombreux responsables algériens et étrangers. «Nous sommes honorés d’être parmi vous en cette date mémorable qui coïncide avec la date historique du 11 Décembre 1960, considéré comme un tournant important pour l’Algérie. 

Un événement qui reflète l’union de la nation pour une Algérie libre et indépendante. Cette date est le point de départ qui signera le développement dans notre pays, avec la contribution de notre cher partenaire italien. Ce projet s’inscrit dans le cadre des efforts de l’Etat visant à renforcer le partenariat algéro-italien dans différents secteurs de l’activité économique, notamment dans celui de l’activité mécanique», a déclaré le ministre. 

«Compte tenu de la notoriété du constructeur italien Fiat, cette marque a été choisie pour être la première à s'implanter en Algérie, étant donné que le fabricant a pris des engagements répondants aux exigences du cahier des charges. 

Nous cherchons à bâtir une base solide pour le développement de la filière automobile avec des partenaires locaux ayant une grande expérience dans le domaine pour constituer une base de sous-traitants et ce, à travers la valorisation de fournisseurs, afin d’atteindre le taux d’intégration local et la valorisation de certaines matières premières du pays», ajoute Ali Aoun. 

Pour sa part, le vice-ministre italien de la Production et des Entreprises, Valentino Valentini, a indiqué que «Fiat est une marque qui a constitué un tournant décisif après la Seconde Guerre mondiale, elle se voulait la voiture accessible à tous les Italiens, c’est dans cette même visée que la marque cherche à conquérir le citoyen algérien. Comme vous le savez, il y a un aspect très important assimilé à un défi international, à savoir l’environnement et le changement climatique. 

Donc Fiat veut produire en Algérie des véhicules au plus haut niveau technique pour permettre à l’Algérie de jouer son rôle. Il faut savoir que nous avons lancé le plan Afrique appelé Mattei. C’est ce qui permettra d'établir un pont entre l’Europe et l’Afrique. L’Algérie est le porte étendard de ce projet de développement du tissu économique et industriel. 

C’est ce qui fait que nos relations sont factuelles», exprime le vice-ministre italien. Pour le PDG (CEO) de Stellantis, Carlos Tavares, «cet événement est un moment significatif pour l’histoire de l’automobile en Algérie. C’est la signature d’un engagement pour la croissance du secteur automobile dans le pays, s’inscrivant dans la stratégie globale de Stellantis 2030 qui s’articule autour de la propreté, la durabilité et l’accessibilité», détaille le PDG de Stellantis. Dans le même sillage, une lettre d’intention entre Stellantis et les autorités algériennes a été signée pour accélérer la production automobile en Algérie. 

Le document prévoit toutes les conditions de garantie pour le partenariat afin de développer l’industrie automobile algériennes. L’usine produira quatre modèles durant l’année 2024, représentant un investissement initial de 200 millions d’euros et qui s’étend sur une superficie de 40 hectares extensible. 

Elle abritera, dans les prochaines années, plusieurs départements et produira 40 000 unités en 2024 et 80 000 en 2026 avec un personnel ultra qualifié qui atteindra les 1200 employés d’ici fin 2026. Plusieurs projets en relation avec la fabrication automobile sont prévus, selon le ministre Aoun. 
 

Oran 
De notre envoyé spécial   Aziz Kharoum
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.