Election du président de la Ligue de boxe de Annaba : La DJS émet des réserves… six mois après

30/01/2022 mis à jour: 16:46
839

Le torchon brûle entre la DJS de Annaba et le nouveau président de la Ligue de boxe. La première affirme émettre des réserves quant à l’organisation de l’assemblée générale élective et ses résultats, et le second crie au scandale s’estimant victime d’une situation ubuesque. 

Contacté, Djemadi Hemida, le nouveau président de la ligue de boxe de la wilaya d’Annaba, confirme en nous remettant un volumineux dossier, composé de toutes les correspondances adressées à la DJS et les réponses de cette dernière. Selon lui, «en date du 28 juin 2021, nous avions organisé une Assemblée générale élective (AGE) au terme de laquelle j’ai été élu à la majorité. Mieux, à cette AGE ont pris part le chef de service sport de la DJS Annaba, un inspecteur sport et surtout un représentant de la Fédération algérienne de boxe (FAB), sous la constatation légale d’un huissier de justice. 
 

S’il y avait une entorse à la réglementation, la DJS l’aurait relevée dans l’immédiat, à la faveur d’un procès-verbal que la commission de recours devrait le notifier à l’intéressé dans les 72 heures qui suivent, tel que stipule la note méthodologique n° 399 du 16/09/2020». Abondant dans le même contexte, la même source s’étonne et s’interroge : «En présence de tous ces cadres de la DJS et de la FAB, peut-on attendre six mois après pour relever des anomalies dans l’organisation et espérer annuler les résultats ? Cela relève d’un scénario hollywoodien»

. De son côté, le Directeur de la jeunesse et des sports (DJS) de la wilaya de Annaba n’a pas voulu répondre à notre appel, encore moins au message qui lui a été adressé pour nous expliquer cette situation, caricaturale à plus d’un titre. Selon ses courriers, le DJS reproche au nouvel élu «la composante de l’AGE qui a été organisée le 28 juin 2021 n’est pas complète dans sa forme juridique, puisqu’un club sur cinq a été exclu. Le non-respect de l’article 23 des statuts de la ligue qui comporte la composante du bureau exécutif où vous aviez exclu deux membres du bureau. Enfin, le non-remplacement du membre du bureau de la Ligue qui a démissionné depuis le 13 avril 2021». 

Des insuffisances que Djemadi Hemida, le nouveau président de la Ligue de boxe de la wilaya de Annaba rejette en bloc. Répliquant aux reproches de la DJS, il affirme dans sa lettre Ref78/2021 que «la composante de l’AGE du 28/06/2021 a été approuvée par le chef de service sport de la DJS de la wilaya de Annaba avant son organisation. Mieux, il a instruit le secrétaire de la ligue à l’effet d’inclure les clubs de la wilaya d’El Tarf dans cette composante. Et c’est le même responsable qui a refusé d’inclure les deux représentants dont le PV en notre possession fait foi (…)». 

Ainsi, d’un côté, la DJS de Annaba veut, vaille que vaille, annuler les résultats d’une AGE, six mois après la proclamation de ses résultats définitifs, et de l’autre un nouvel élu qui crie au scandale en se basant sur la réglementation en vigueur. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrezak Sebgag, est interpellé à plus d’un titre pour mettre fin à ce scandale, créé de toutes pièces, et surtout sanctionner exemplairement les responsables ayant créé cette situation. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.