Editions Chihab. Lamine Khène : Témoignages réunis par Amin Khan «Mon père, ce héros»

29/01/2022 mis à jour: 20:38
1131

Les éditions Chihab ont marqué l’année 2021 avec un catalogue résolument dédié à l’histoire, notamment celle révolutionnaire de Novembre 1954 anticoloniale française. Et le tout frais tout chaud ouvrage qui vient de sortir est celui intitulé Lamine Khène : Témoignages réunis par Amin Khan.

Le titre Lamine Khène : Témoignages réunis par Amin Khan, déjà sonne bien. Il y a presque une homonymie, une consonance. Bien que l’orthographe, Amin Khan est le fils de Lamine Khène, un grand résistant, un moudjahid du mouvement de Libération nationale oeuvrant pour l’indépendance de l’Algérie. 
 

«Ce livre est un livre de témoignages à la mémoire de mon père, Abderrahmane Lamine Khène, qui nous a quittés le 14 décembre 2020, à l’âge de 90 ans…», présentera Amin Khan. Lamine Khène est né le 6 mars 1931 à Collo. 
Son père, Mohamed, homme de caractère, est Aoun au tribunal musulman de Collo. Sa mère, Yasmina, est une femme dont la constante bonne humeur éclaire le foyer. 
 

Elle fréquente l’école coranique et celle publique et indigène primaire sous la férule du charismatique M. Grégoire, le père de Colette, la future Anna Greki (1931-1965). Le scoutisme, le Scout musulman algérien (SMA) formera l’identité politique et nationaliste du jeune Lamine Khène. A 10 ans, il quitte Collo pour Constantine, pour l’internat du Lycée d’Aumale. 
 

A l’issue des massacres du 8 mai 1945, il adhérera au PPA (Parti du peuple algérien). Après avoir obtenu un bac philo, il choisira d’effectuer des études de médecine à l’université d’Alger, tout en militant au PPA. Très actif au sein de l’AEMAN (Association des étudiants musulmans d’Afrique du Nord), il sera l’un des fondateurs de l’UGEMA (Union générale des étudiants musulmans algériens). 
 

Frères « d’âme »
 

En 1955, il rencontre Abane Ramdane et rejoint les rangs du Front de Libération Nationale (FLN). 
En 1955, Lamine Khène épouse Malika Mefti, étudiante en pharmacie, militante du PPA –MTLD et FLN et ancienne secrétaire générale adjointe de l’AFMA (Association des femmes musulmanes algériennes, organisation des femmes du PPA). Il rédigera le texte de l’Appel à rejoindre en masse l’Armée de Libération Nationale (ALN) et organisera le départ des étudiants pour le maquis qu’il lui-même rejoindra le 1er juin 1956 en Zone II où il trouvera Zighout Youcef et ses combattants en réunion de préparation de la campagne militaire des mois à venir et du Congrès de la Soummam. Zighoud Youcef le chargera de la mise en place du système de santé de la Zone II où il assurera en outre la fonction de commissaire politique. En 1958, Lamine Khène apprend à la radio, au maquis, sa nomination en tant que membre du GPRA, à titre de Secrétaire d’Etat à l’Intérieur. Il ne figurera ni sur la liste des membres du 2e GPRA ( 18 janvier -9 août 1961) ni celle du 3e GPRA (9 août 1961-27 septembre 1962). Il est contrôleur du FLN, auprès de Lakhdar Bentobal, ministre de l’Intérieur puis chargé du secteur des Finances, auprès de Youcef Benkhedda, président du GPRA. 
 

Après l’indépendance, Lamine Khène, de 1962 à 1966, il sera nommé président de l’Organisme saharien, instance algéro-française prévu par les Accords d’Evian. Il sera l’un des concepteurs de la politique pétrolière de l’Algérie et ce, avec Bélaïd Abdesselam et Sid Ahmed Ghozali. En septembre 1966, il succédera à Ali Yahia Abdenour comme ministre des Travaux publics. De 1973 à 1974, il sera Secrétaire général de l’OPEP puis il est élu directeur de l’ONUDI (Organisation des Nations unies pour le Développement industriel)… Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’était même fondu d’un post sur Twitter saluant la mémoire de Lamine Khène à l’issue de sa disparition : «Nous avons appris avec une grande peine et affliction l’annonce du décès du moudjahid, médecin et ancien ministre Abderrahmane Khène, dit ‘’Si Lamine…’ A la suite de cette douloureuse perte, nous présentons à la famille du défunt et à ses compagnons nos plus vives condoléances et nos plus sincères sentiments de compassion, priant Dieu Tout-Puissant de l’accueillir en Son Vaste Paradis avec les Justes et les Martyrs».
 

Lamine Khène : Témoignages réunis par Amin Kha . 
Editions Chihab
 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer