Économie verte : 15 start-up participeront à un programme d’accélération lancé par Algeria Venture

11/07/2023 mis à jour: 02:45
APS
984
Ce programme durera huit semaines et concernera des start-up opérant dans différents secteurs clés de l'économie verte - Photo : D. R.

A l’issue de ce programme, qui sera ponctué par des formations spécifiques dispensées par des experts locaux et internationaux, des rencontres avec d’autres entrepreneurs opérant dans l’économie verte et des événements de réseautage, les participants présenteront leurs projets (pitch) le 15 septembre prochain.

L’accélérateur public des start-up Algeria Venture a lancé, au début de la semaine à Alger, un programme d’accélération qui bénéficiera à 15 start-up activant dans l’économie verte, et ce, en partenariat avec l’Organisation internationale du travail (OIT) - Bureau d’Alger.

La cérémonie du lancement officiel s’est tenue au siège d’Algeria Venture, en présence du ministre de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Yacine El Mahdi Oualid, ainsi que de la directrice du bureau de l’OIT dans la région Afrique du Nord, Rania Bikhazi, et du directeur général d’A-Venture, Sid Ali Zerrouki.

Ce programme durera huit semaines (juillet-août) et concernera 15 start-up représentant 13 wilayas du pays et opérant dans différents secteurs clés de l’économie verte, tels que les énergies renouvelables, l’agriculture durable, l’efficacité énergétique, le recyclage, la gestion des déchets et d’autres domaines innovants et créateurs d’emplois, selon les données présentées lors de la cérémonie.

Les critères de sélection établis par l’accélérateur dans le choix des start-up qui participeront à ce programme sont «l’innovation du service ou du produit, le potentiel de croissance et de scalabilité du projet, son impact environnemental, la traction engagée par le projet, ainsi que le potentiel de partenariat et de collaboration qu’il peut susciter», a-t-on expliqué.

A l’issue de ce programme, qui sera ponctué par des formations spécifiques dispensées par des experts locaux et internationaux, des rencontres avec d’autres entrepreneurs opérant dans l’économie verte et des événements de réseautage, les participants présenteront leurs projets (pitch) le 15 septembre prochain.

«Ce programme d’accélération des start-up opérant dans l’économie verte et du développement durable permettra à ces entreprises de pénétrer les marchés nationaux et internationaux et d’améliorer leurs compétences dans le domaine de la gestion et de l’entrepreneuriat», a indiqué M. Oualid lors d’un point de presse organisé en marge de la cérémonie de lancement de ce programme.

Ce programme vient dans le cadre «des efforts de l’Algérie visant à atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) et de créer une nouvelle catégorie de jeunes entrepreneurs universitaires intéressés par les ODD et l’innovation», a-t-il précisé, rappelant que «l’Algérie est n°1 en Afrique en termes d’ODD».

De son côté, Mme Bikhazi a déclaré que «l’Algérie est l’un des pays précurseurs dans le domaine de l’entrepreneuriat vert», saluant au passage «les grands efforts fournis par l’Algérie pour le développement du secteur des PME, notamment les entreprises vertes, et la création d’emplois verts pour les hommes et les femmes».

Elle a fait part des résultats d’un rapport réalisé par l’OIT en 2018 et qui prévoit la création de près de 24 millions d’emplois verts à l’horizon 2030, grâce à la multiplication des entreprises activant dans les domaines du développement durable dans le monde.

Pour sa part, M. Zerrouki a mis l’accent sur le fait que ce programme est «le premier du genre dédié aux entreprises vertes et opérant dans le développement durable», ce qui permettra, selon lui, de «développer les entreprises dans des secteurs sensibles dans le but de créer de la richesse et de l’emploi et soutenir l’économie nationale».

Parmi les start-up qui participent à ce programme figurent Irwise spécialisée dans l’irrigation intelligente, Basseer activant dans la détection des feux de forêt et leur surveillance grâce à l’intelligence artificielle, et Gardens of Babylon opérant dans l’hydroponie (culture de végétaux hors-sol et dans l’eau) et l’aquaponie (culture de poissons et de plantes dans le même environnement).

Copyright 2024 . All Rights Reserved.