École FORMADIESEL de Biskra : Le risque d’une fermeture plane

10/04/2022 mis à jour: 14:56
1154
Photo : El WatanL’école compte sur le soutien des autorités de la wilaya /

Le directeur de l’école s’est dit surpris par l’éventuel rejet de son dossier de renouvellement d’agrément et a souhaité être avisé afin de se conformer au nouveau règlement.

A n’en pas douter, l’école Formadiesel située à Biskra s’impose parmi les établissements de formation en diagnostic électronique des automobiles à moteurs à combustion et électriques comme l’une des meilleures en Algérie, sur le pourtour méditerranéen et en Afrique.

Sa notoriété n’est plus à faire. Depuis sa fondation en 2005, elle a reçu des dizaines de stagiaires nationaux et étrangers séduits par ses formations à la carte, prodiguées à distance via une plateforme numérique et en présentiel pour la validation des connaissances et des compétences acquises leur conférant le statut de techniciens spécialisés en analyse, détection et réparation des pannes et dysfonctionnements des systèmes électroniques embarqués sur les véhicules.

En 2022, cette école a accueilli une quarantaine d’apprentis nationaux et étrangers séduits par les conditions d’apprentissage, d’hébergement et par les prix pratiqués. «Unique en Afrique, notre école propose des formations qualifiantes de 4 à 6 mois non seulement pour les profanes en systèmes électriques et électroniques des voitures et les professionnels en réparation-auto, mais aussi pour les ingénieurs, les détenteurs d’un master universitaire et même pour des retraités  voulant se reconvertir, intégrer un atelier ou fonder leurs propres entreprises. Elle se veut un tremplin pour nos stagiaires pouvant entrer de plain-pied dans le monde du travail», a lancé Arfaoui Benarfaoui, directeur de Formadiesel.

Portant le projet de poursuivre son élan vers l’excellence, notre interlocuteur ne manque pas de signaler que Formadiesel affichant des performances remarquables peut encore faire mieux pourvu qu’elle ait le soutien des institutions publiques en charge de la formation professionnelle, de la numérisation des services et des dispositifs nationaux d’aide aux créateurs d’emplois, d’entreprises et de start-up. Selon ses dires, l’école opère en conformité avec les textes réglementaires régissant ses activités.

Elle a des rapports d’inspection et de contrôle toujours favorables qui lui sont délivrés par la direction du commerce et celle de la Protection civile et des services fiscaux ainsi que des services de sécurité à qui sont déclarés les hôtes étrangers en application de la loi.

Un enseignement technique et pratique

Avec la direction de l’enseignement et de la formation professionnels, elle entretient d’excellents rapports et Formadiesel répond favorablement aux directives et orientations de sa tutelle. «Néanmoins, nous avons été abasourdis d’apprendre que cette direction avait enjoint celle du commerce de rejeter notre dossier de renouvellement de notre agrément sous prétexte que la législation avait changé.

Nous aurions aimé être avisés afin de nous conformer au nouveau règlement lequel n’inclurait plus dans sa nomenclature notre formation qualifiante de courte durée. Nous devons ainsi proposer des formations débouchant sur l’obtention d’un CAP ou d’un BTS induisant plusieurs mois de formation et de lourdes charges financières, car l’école prodigue un enseignement technique et pratique requérant des ressources matérielles sophistiquées et un encadrement pédagogique de haute facture.

L’administration doit nous accompagner et non pas faire planer sur nos têtes la menace d’une fermeture pour une possible entorse à la réglementation qui est parfois confuse et non-diffusée vers les concernés, mais que nous pouvons réparer en quelques semaines», a-t-il déploré en suggérant que l’Etat subventionne à hauteur de 30 à 40% la formation des apprentis nationaux.

«Cela pourrait amortir un tant soit peu le coût de la formation qui va connaitre une lourde majoration engendrée par les nouvelles dispositions réglementaires régissant l’activité des structures de formation privées se retrouvant avec une épée de Damoclès au-dessus d’eux», a-t-il plaidé. Nullement abattu par la situation, Arfaoui Benarfaoui, docteur en électromécanique à l’Université de Biskra fait partie de ces Algériens qui affrontent sereinement tous les obstacles.

Il compte demander une audience au wali de Biskra afin de mettre en exergue les réalisations de l’école avec des performances et des statistiques à l’appui, et solliciter des aides publiques pour construire un nouveau siège pour son école sur une assiette foncière située dans la Zone ouest de la ville qui lui a été attribuée dernièrement.

A noter que Formadiesel est référencée en Europe dans le classement des écoles en diagnostic des automobiles. Rien que pour cela et pour ce qu’elle apporte à la Reine des Ziban en termes d’images positives, les institutions bancaires encore frileuses et les secteurs concernés doivent lui accorder plus de crédits dans tous les sens du terme sinon elle stagnera et finira par mourir. 

«Nous avons besoin d’encouragements et de soutien financier et de l’administration pour perdurer et poursuivre notre essor», a confié son directeur.

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer