Dr Mehdi Amrouni, directeur des opérations et systèmes d’information au ministère de l’industrie pharmaceutique : «Anticiper les éventuelles ruptures de médicaments»

02/05/2023 mis à jour: 16:31
1335

La gestion des médicaments en Algérie a toujours posé problème. Ce qui a poussé le pays à adopter une stratégie numérique pour la maîtriser. «Numérisation du suivi du circuit d’approvisionnement des produits pharmaceutiques» est la communication qui a traité ce thème lors de la 2e journée des pharmaciens, organisée jeudi par le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (Snapo) de Annaba. 

Et c’est le ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique qui, à travers sa plateforme numérique, dédiée au suivi du circuit d’approvisionnement, a concrétisé cette stratégie. Selon le Dr Mehdi Amrouni, directeur des opérations et systèmes d’information au ministère de l’Industrie pharmaceutique, qui s’exprimait en présence du président du Snapo, Messaoud Belambri, «l’analyse et l’exploitation de ces données mettent à notre disposition un outil dans le processus décisionnel rapide et transparent et un dispositif de veille stratégique pour anticiper une rupture des produits pharmaceutiques». 

Largement plaidée par le président de la République dans ses différents Conseils de ministres, la numérisation est considérée comme étant un moteur de croissance par excellence qui, en posant des enjeux, ne cesse d’imposer son influence. Devant un parterre archicomble de pharmaciens, le Dr Amrouni a estimé que «les chamboulements produits par le numérique demandent une vision lucide et une coordination pour fixer les lignes directrices. En effet, la numérisation vient concrétiser la nouvelle vision du gouvernement algérien dans ce domaine en redynamisant l’activité économique, unifiant les vues et mettre en place une stratégie globale de tous les secteurs». 

Ainsi, la mise en place d’une politique de transformation numérique de par la dématérialisation et la simplification des procédures et le déploiement des services en ligne et de plateforme numérique dans le domaine de l’industrie pharmaceutique démontre, vraisemblablement, l’intérêt particulier du ministère de l’Industrie pharmaceutique à disposer d’outils pharmaco-économiques au service d’une veille stratégique efficace. 

Suscitant une attention particulière, cette communication a permis à l’assistance, dont la majorité adhère à cette nouvelle politique moderniste, d’assimiler les nouvelles orientations du gouvernement. Au détail, l’orateur a indiqué : «Dédiée au suivi du circuit d’approvisionnement, la plateforme numérique du ministère de l'Industrie et de la Production pharmaceutique permet de transmettre l'état des stocks des produits pharmaceutiques, les programmes prévisionnels de fabrication et d’importation et toutes les informations prévues par la réglementation en vigueur par voie électronique sécurisée.» 

Rappelons que le suivi et la traçabilité des produits pharmaceutiques est une combinaison d’enregistrements, de systèmes et de processus qui permettent aux fabricants de s’assurer que leurs produits sont suivis en toute sécurité depuis l’usine de fabrication, en passant par la distribution, jusqu’aux rayons des pharmacies. 

Ce processus est essentiel pour la distribution sûre et efficace des produits pharmaceutiques aux consommateurs et surtout éviter les éventuelles ruptures de stocks comme a été le cas lors de la pandémie de Covid qu’a vécue l’Algérie dernièrement. «Un processus de sérialisation efficace et cohérent permet le suivi, la traçabilité et l’authentification des produits pharmaceutiques à tout moment», a-t-on conclu. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.