Détérioration et vol de mobiliers urbains à Bab Ezzouar

06/02/2023 mis à jour: 07:26
2550
Boulevard Saal Bouzid à Bab Ezzouar

La collectivité locale de Bab Ezzouar a connu une dynamique dans le domaine des aménagements urbains afin de redorer son esthétique. Il y a quelques mois, cette commune de l’est de la capitale a entamé des travaux de réalisation de clôtures urbaines, à El Djorf sur une distance de 1,5 km, à Rabia Tahar sur une distance de 1,2 km, à la cité du 5 Juillet sur une distance de 3 km. Ces aménagements ont permis une plus grande organisation des déplacements des piétons et une délimitation matérialisée des espaces verts. Mais pas que, toutes les cités de la commune ont bénéficié de ce genre de travaux et d’autres sont en cours de réalisation. Ils permettront d’offrir un meilleur cadre de vie aux habitants.

Toutefois, il va sans dire que les efforts fournis par les autorités locales, pour offrir aux administrés un cadre de vie décent, se heurtent à l’incivisme de certains citoyens. En l’espace de quelques mois seulement, les haies qui délimitent les carrés de verdure ont été littéralement anéanties. Le fer forgé a été arraché et les espaces verts détruits. Les équipements de puériculture destinés aux enfants ont été dégradés. Quant aux devantures des immeubles, elles ont été maculées. «Ce comportement relève de l’autodestruction», confie un habitant de la commune de Bab Ezzouar. Et d’ajouter : «Comment peut-on être aussi inconscient, car c’est de cela qu’il s’agit. On ne peut pas prétendre vivre ensemble alors qu’on fait tout pour disloquer cette communion.» Les dégradations ont atteint tous les aménagements réalisés par les autorités locales. Seules quelques cités, qui sont dotées de murs d’enceinte, ont échappé à ce saccage. «Afin de permettre à ces équipements et à ces aménagements de durer le plus longtemps possible, nous avons été dans l’obligation de construire un mur d’enceinte qui encercle la cité et nous avons également engagé un gardien à temps plein», conclut notre interlocuteur. Ces aménagements urbains, faut-il le noter, réalisés dans le cadre du programme d’action de l’APC, ont pour objectif d’améliorer la qualité de vie dans ces cités. Il s’agit, entre autres, de la réalisation de clôtures urbaines d’aménagement d’espaces verts et de l’installation de mobiliers urbains. Outre ces travaux qui ont été lancés par l’APC durant le précédant mandat, des travaux de réfection de la peinture de tous les immeubles des cités ont été entamés il y a quelques mois. Pratiquement toutes les cités de la commune ont bénéficié de ces travaux. «Notre cité a fait l’objet d’une attention particulière, car les autorités locales ont lancé des travaux de réfection du réseau d’assainissement. D’autres travaux de réalisation d’aires de jeux et d’espaces verts ont été complètement achevés. S’ajoute à cela les travaux pour refaire la peinture de tous les immeubles de la commune. Faut-il pour autant laisser ces acquis sans surveillance contre les actes volontaires de vandalisme ?» s’interroge un habitant de la cité du 8 Mai 1945.    

Copyright 2024 . All Rights Reserved.