Destination touristique sur le mont de l’Ouarsenis : Boucaid a besoin de développer l’écotourisme à des fins socioéconomiques

29/01/2023 mis à jour: 15:36
9163
La ville de Boucaid dans l'Ouarsenis

D’ailleurs, lors de notre présence sur le site, mercredi dernier, après les premières chutes de neige, nous avons été agréablement surpris par l’afflux de familles sur les lieux, venant de la région et de la wilaya voisine de Chlef distante d’une quarantaine de kilomètres.

Du coup, la route menant à la forêt de Aïn Antar, constituée d’espèces d’arbres diversifiées, dont le cèdre géant, était très fréquentée par des automobilistes de différentes immatriculations, après le passage du chasse-neige, et le parc d’accueil et de loisirs Antar Dream, exploité par un opérateur privé, était pris d’assaut par des visiteurs accompagnés de leurs enfants, avides de découvrir ce site féerique complètement recouvert de neige. «Nous recevons régulièrement beaucoup de visiteurs, surtout les week-ends et pendant les vacances de printemps et d’été. Nous disposons des moyens d’accueil et de séjour nécessaires, avec des équipements de jeux pour enfants», nous dira un agent du centre qui précise que cet établissement est unique en son genre dans la région, entouré de très belles forêts que domine l’imposant massif de l’Ouarsenis.

Il est vrai que la commune de Boucaid est plus propice au développement de l’écotourisme comme vecteur important du développement local et de création d’emplois. Il s’agit d’une véritable opportunité économique qui doit concilier impératif de développement et préservation de la nature. Il faut pour cela privilégier le modèle de développement adéquat en tenant compte des spécificités de la commune qui est l’une des régions les plus boisées de la wilaya de Tissemsilt, avec une population de plus de 9000 habitants.

Cette spécificité, qui ne doit pas constituer un frein au développement local, a trouvé sa solution lors du conseil des ministres du 27 novembre dernier, à la faveur de l’octroi d’un programme complémentaire de développement de la wilaya de Tissemsilt.

En effet, il a été décidé notamment «l’appui au programme de l’habitat rural dans la wilaya en adéquation avec sa vocation agricole et touristique, tout en affectant, en coordination avec les services des forêts, des assiettes foncières, ce qui permettra aux familles de renouer avec les métiers d’artisanat connus dans la région», est-il souligné dans le communiqué final du conseil des ministres cité.

Relance des actions de développement

C’est une demande pressante de la population locale qui a été ainsi prise en charge par le conseil des ministres, sous la direction du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Et on comprend dès lors le soulagement des habitants de la commune de Boucaid qui est restée, malheureusement, longtemps à la traine en matière de constructions de logements et autres, à cause de l’indisponibilité foncière. Les gens avec lesquels nous nous sommes entretenus fondent justement beaucoup d’espoir sur les décisions prises par le gouvernement pour relancer les actions de développement socioéconomique, notamment la promotion et le renforcement du secteur du tourisme générateur d’emplois. «Nous disposons des commodités nécessaires, gaz naturel, électricité et eau potable. Nous avons surtout besoin de projets d’appui au développement local et d’activités créatrices d’emplois», nous a déclaré un citoyen qui résume ainsi les besoins essentielles de cette collectivité.

L’autre ressource naturelle de la localité est l’exploitation d’un gisement important de baryte, une matière qui est particulièrement utilisée pour les forages pétroliers. Une opportunité supplémentaire pour consolider et valoriser les riches potentialités naturelles que recèle donc la commune de Boucaid, située sur la RN19 Tissemsilt-Chlef.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.