Dépistage des cardiopathies congénitales chez les enfants : Plaidoyer pour la prévention et le repérage précoce

16/10/2023 mis à jour: 11:42
1165

Les participants à la 2e édition des journées de dépistage «gratuit» des cardiopathies congénitales chez les enfants, qui se tient à Ghardaïa, ont souligné l’importance de la prévention et du dépistage précoce pour la prise en charge périnatale des cardiopathies chez les nourrissons. 
 

Organisées par la société algérienne de cardiologie en collaboration avec la clinique des Oasis de Ghardaïa, ces journées ont mis en avant la nécessité d’une formation continue pour les praticiens afin de diagnostiquer et dépister les malformations cardiaques dès la naissance pour sauver des vies.
 

Mohamed Reghis, responsable du service de cardiologie de la clinique Oasis de Ghardaïa, a souligné que, bien que les pathologies cardiaques chez les enfants soient fréquentes, elles sont souvent sous-diagnostiquées. Le dépistage et le diagnostic précoces des malformations cardiaques congénitales «prénatales» chez les nourrissons peuvent permettre des corrections et réduire la mortalité infantile.

 Il a ajouté que tout retard dans le diagnostic compromet gravement le pronostic vital des enfants. Le Pr Mohamed Touati, responsable de la cardiologie congénitale de l’hôpital spécialisé de la chirurgie cardiaque des enfants de Bou Ismaïl (Tipasa), a affirmé que l’exploration et le dépistage précoce de ces pathologies, en particulier pendant la période «prénatale», permettent une prise en charge et une correction dès la phase fœtale, évitant ainsi des complications. 
 

Il a appelé à la création d’unités de cardiologie pédiatrique pour les nourrissons et les enfants, en collaboration avec les unités obstétriques, afin de mettre en œuvre un dépistage systématique «prénatal et natal» des nourrissons et de suivre les grossesses des femmes. 
 

Il a également souligné la nécessité de sensibiliser les praticiens à l’importance des diagnostics précoces pour lutter contre les malformations congénitales cardiaques, première cause de mortalité infantile et de handicap.
Les participants ont également appelé les autorités publiques à renforcer la formation continue des praticiens en exercice et à sensibiliser les médecins des unités de dépistage scolaires à l’importance du diagnostic précoce des pathologies cardiovasculaires dans les écoles.
 

Lors de ces journées, 189 cas de cardiopathies ont été détectés parmi les 340 enfants examinés, et 45 femmes enceintes, dont 4 portaient des fœtus souffrant de pathologies cardiaques. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.