Demandes d’investissements dans le transport aérien et maritime : Tebboune exige un traitement «définitif» des dossiers

13/09/2022 mis à jour: 16:31
4087
n Le monopole de la compagnie aérienne publique en voie d’être définitivement levé.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, veut un développement rapide du transport aérien et maritime. Lors du dernier Conseil des ministres, le président Tebboune a en effet ordonné «l’acquisition, dans les meilleurs délais, d’avions et de navires en renfort des lignes aériennes et maritimes, d’Algérie vers les destinations internationales». 

Dans le même sillage, le chef de l’Etat a remis sur la table le dossier de l’ouverture de ces deux secteurs à l’investissement privé en exigeant plus de célérité dans le traitement des dossiers. Le chef de l’Etat a en effet insisté sur «le traitement définitif des dossiers déposés pour l’ouverture de compagnies privées de transport aérien et maritime, répondant aux standards internationaux». 
 

Le président Tebboune a également demandé «la mise en exploitation, dans les plus brefs délais, des avions privés confisqués sur décision de justice, dans le cadre des affaires de corruption, sous la tutelle des entreprises nationales spécialisées, dans le cadre de l’intérêt général». 

Aussi, plaçant la dynamisation du transport ferroviaire comme un axe stratégique du développement économique, le président Tebboune a insisté sur l’impérieuse nécessité d’accélérer «la cadence des travaux de réalisation des projets de lignes ferroviaires à travers les régions incluses dans le nouveau plan».
 

Abordant le dossier relatif à l’industrie pharmaceutique, le président de la République a donné des instructions pour «la reformulation d’une nouvelle stratégie pour le secteur de l’industrie pharmaceutique, à travers la consolidation de la production locale, en vue de couvrir le marché national, puis l’élaboration d’un plan d’exportation». 

Sur un autre registre, celui relatif à l’eau, le président Tebboune a fait état de «la nécessité d’intensifier le suivi permanent des projets de réalisation des nouvelles stations de dessalement de l’eau de mer».
 

Évoquant le dossier relatif à la numérisation, le président de la République a également appelé à accélérer le travail de «numérisation des services des impôts et des domaines de l’Etat», et ce, avant fin 2022. Le chef de l’Etat veut l’accélération de la cadence de la numérisation de l’administration fiscale «par souci de protéger les droits de l’Etat et combattre l’opacité et toute forme d’évasion fiscale dans ces deux secteurs, qui constitue un lourd fardeau sur le Trésor public». 
 

Aussi, en ce qui concerne le secteur de la santé, le président Tebboune a demandé «l’ouverture des hôpitaux déjà réalisés à travers plusieurs wilayas du pays et le lancement des projets programmés à Oran, Constantine et Alger». 

En ce qui concerne les obstacles bureaucratiques rencontrés dans la réalisation de certains projets, le président Tebboune a instruit le Premier ministre de «superviser la coordination entre le Secrétaire général de la présidence de la République, le Secrétaire général du gouvernement et le ministre de l’Intérieur, en vue de codifier les mécanismes de levée des obstacles bureaucratiques sur les projets, sur la base des précédentes expériences et par souci d’éviter les situations de blocage». 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer