De Ben Salmane à… Mercotte

01/02/2023 mis à jour: 09:44
2030

Sous l’impulsion du prince héritier Mohamed Ben Salmane (MBS), le royaume de l’Arabie Saoudite est en train d’opérer une transformation radicale de sa politique intérieure, en se débarrassant des dogmes religieux figés du wahhabisme tout en faisant la promotion des valeurs modernes. Le premier fait d’armes de Ben Salmane est la dissolution de la fameuse police des mœurs qui veillait au strict respect des règles religieuses. Dorénavant, les Saoudiennes ont le droit de conduire seule leur voiture et ne sont plus astreintes à porter le hidjab. La vente des boissons alcoolisées est désormais autorisée sauf au niveau des sites de pèlerinage de La Mecque ou de Médine. Des lieux de loisirs et de divertissement, y compris des discothèques, ont été créés à travers les grandes villes du pays. Un vent de liberté et de bien-être souffle sur l’une des monarchies les plus riches au monde. Le plus remarquable est cette totale adhésion des citoyens saoudiens, y compris des religieux, au projet de réformes du futur monarque de l’Arabie Saoudite, heureux d’en finir avec cette chape de plomb qui les a étouffés durant de nombreuses années.

MBS va consacrer des centaines de milliards de dollars pour donner une autre image de son pays et le rendre attractif sur tous les plans. Le prince héritier veut ainsi faire de la capitale Riyad la future «Cannes» du cinéma international et l’une des destinations touristiques les plus prisées, à l’exemple de Dubaï aux Emirats arabes unis ou de Doha au Qatar. Les autorités saoudiennes viennent de lancer le visa électronique valable pour toutes les régions du royaume, pour une durée de trois mois, dans le but d’attirer de nombreux touristes. Près de 35 projets culturels et de loisirs sont actuellement en cours de réalisation à travers le pays. L’achat par le principal club de football de la capitale de la star portugaise Cristiano Ronaldo et l’organisation d’un tour cycliste pour la première fois dans une région désertique du royaume s’intègrent dans le cadre de cette stratégie de marketing à grande échelle.

L’Arabie Saoudite de Ben Salmane, avec lequel le président Tebboune partage une certaine complicité, pourrait bien nous inspirer. Au moins dans cette volonté forte de donner une nouvelle image du pays et le rendre attractif dans le domaine touristique. Les amis de l’Algérie et les Algériens eux-mêmes sont frustrés de voir ces innombrables potentialités touristiques du pays inexploitées ou carrément mises en danger par la pollution ou dégradées par l’activité humaine. Récemment, le gouvernement a décidé d’accorder des facilités pour la délivrance des visas au niveau des arrivées à l’aéroport. Très peu pour encourager le tourisme international. Par contre, la chaîne de télévision Echourouk a eu l’idée géniale d’organiser, dans ses studios à Alger, la fameuse émission «Le meilleur pâtissier» en présence de la «délicieuse» Mme Mercotte, coanimatrice de l’émission en France avec le chef étoilé Cyril Lignac. L’émission animée par Mehdi de la Chaîne 3 a connu un franc succès et Mme Mercotte est en train de faire connaître à son public le Grand Sud algérien. Des initiatives du même genre, on en redemande. Bon séjour à Mme Mercotte !

Copyright 2024 . All Rights Reserved.