Dangers des motocyclistes sur les routes à Sétif : Un fléau à combattre

20/02/2024 mis à jour: 05:37
1314
Des accidents mortels impliquant les conducteurs de motos ont été enregistrés

La circulation routière dans la wilaya de Sétif, comme dans de nombreuses villes en Algérie, est devenue un véritable danger, à cause des comportements irresponsables de la part de certains conducteurs de deux-roues, mettant en péril leur vie et celle des autres usagers de la route. 

Excès de vitesse, non-respect du code de la route, slaloms entre les voitures et absence d’équipements de sécurité sont autant de comportements dangereux qui se multiplient sur les routes. Les usagers et les piétons constatent la hausse de ce fléau de jour en jour. Malheureusement, les conséquences sont dramatiques. 

Face à cette situation, les autorités et les services de sécurité concernés appellent régulièrement à la responsabilité des motocyclistes et à un respect strict du Code de la route. Des campagnes de sensibilisation et de contrôle routier sont souvent organisées, mais il semble que le message ne passe pas toujours. 

Notons à titre d’exemple la wilaya de  Sétif, où les éléments de la sûreté ont mené durant le mois de janvier des actions dissuasives. Ils ont dressé de nombreuses contraventions pour des délits de circulation, en ciblant particulièrement les conducteurs de motocyclettes. En termes de chiffres, les mêmes services ont enregistré durant le mois dernier, 409 contraventions et 527 délits de circulation dressés à l’encontre des motocyclistes. 

D’ailleurs, 1230 motocyclettes ont été mises en fourrière. «Cette mesure vise à contrer les dangers causés par les motocyclistes, en raison de leurs manœuvres dangereuses et du non-respect du code de la route», est-il souligné dans un communiqué des services la sûreté de wilaya, transmis à El Watan. Pourtant, les policiers de cette wilaya, et afin de contribuer à réduire les accidents de la route, ont multiplié leur présence sur le terrain à travers des patrouilles, des barrages de contrôle et des opérations de surveillance radar. 

Ce n’est pas tout, ils ont également organisé 523 opérations de sensibilisation directe ciblant les usagers de la route (conducteurs et piétons). Cependant, durant le mois de janvier écoulé, les services de la sûreté de la wilaya de Sétif ont enregistré 37 accidents divers de la circulation ayant causé 3 décès et 59 blessés. La plupart de ces accidents (97,30%) sont dus au facteur humain, tandis que 2,70% sont dus à des facteurs liés aux véhicules. 

On ne peut plus clair, il faut des mesures plus drastiques pour endiguer ce phénomène, caractérisé par une tendance haussière. La situation est plus inquiétante, vu que même les mineurs conduisent de plus en plus ces motos, sans le moindre respect des mesures de sécurité ou sans être en possession des documents obligatoires. Dans certains cas, ils circulent même devant les éléments de la sûreté au centre-ville, sans le port du casque provoquant des drames sur la route. Même les parades des grosses cylindrées sont toujours d’usage durant la nuit sur les routes. 

En conclusion, des sanctions plus sévères pour les contrevenants, une meilleure formation des motocyclistes et pourquoi pas un investissement dans des infrastructures plus sécuritaires pour les deux-roues sont autant de pistes à explorer.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.