Covid-19 : Feu vert pour la commercialisation du Coronavac

15/01/2022 mis à jour: 08:07
728

Comme évoqué dans notre livraison du 21 décembre 2021, le vaccin anti-Covid-19, Coronavac, produit par le groupe Saïdal en partenariat avec le laboratoire chinois Sinovac, est mis sur le marché. Jeudi dernier, le ministère de l’Industrie pharmaceutique, via un communiqué, a fait état du «début de la commercialisation du vaccin anti-Covid-19 Coronavac produit par le groupe public Saïdal».

Ceci, est-il précisé, intervient «suite à l’obtention de sa décision d’enregistrement le 30 décembre 2021 après la validation des différents contrôles relatifs à l’efficacité et l’innocuité du vaccin effectué par l’Agence nationale des produits pharmaceutiques en collaboration avec le partenaire chinois». Selon toujours le département de Lotfi Benbahmed, la mise sur le marché de ce produit est en outre motivée par «la résurgence de la pandémie de Covid-19 et des dispositions prises par le ministère de l’Industrie pharmaceutique pour assurer la production et la disponibilité du vaccin Coronavac».

A rappeler qu’une délégation du laboratoire chinois Sinovac, conduite par son directeur général, Qiang Gao, a effectué, le 16 décembre dernier, une visite de travail sur le site de production à Constantine, qui produit actuellement autour de 1 million de doses par mois et emploie une équipe de près de 200 personnes. «Accompagné par Kevin Zhang, directeur des affaires internationales chez Sinovac, M. Gao a présidé une réunion de travail avec Fatoum Akacem, PDG du groupe Saïdal, consacrée à l’étude de l’état d’avancement du partenariat de la production du Coronavac en Algérie, ainsi que la collaboration dans le cadre de la certification OMS», a indiqué la tutelle.

Et d’affirmer : «La réunion a également permis au laboratoire Sinovac de présenter les résultats préliminaires des études cliniques en cours, relatives à l’efficacité du Coronavac sur le nouveau variant Omicron ainsi que son utilisation chez les enfants de plus de 3 ans». Ledit vaccin est destiné en premier lieu au marché national, mais son exportation n’est pas à exclure.

«Avec une capacité de production de 96 millions de vaccins par an, le plan de charge de l’unité de Constantine de Saïdal s’adaptera aux besoins nationaux, selon le rythme de la campagne de vaccination, et internationaux selon les opportunités d’exportation», est-il mentionné, laissant toutefois entrevoir les ambitions à l’international : «Pour son projet d’exportation, le groupe Saïdal est soutenu et accompagné par le ministère de l’Industrie pharmaceutique en collaboration avec les ministères des Finances et des Affaires étrangères».

A cet effet, il est question «de réunions à l’effet d’étudier les facilitations et les opportunités qui s’offrent au Groupe Saïdal afin de tirer profit des financements accordés par les institutions financières internationales en leur qualité de bailleurs de fonds, aux pays en difficulté, en vue d’acquérir des vaccins anti-Covid-19». Une stratégie commerciale à destination, notamment des pays africains dans le cadre de l’initiative «Africa-Var».

Le Coronavac est un vaccin classique à virus inactivé. Ce projet, qui n’est pas pour l’heure du «full process», mais «fill and finish», soit la répartition aseptique du «bulk» dans des flacons, a abouti en moins de 4 mois. Il est venu répondre à la demande locale en matière de vaccin anti-Covid-19 et permettre au pays de s’affranchir de l’importation.

L’Algérie a utilisé un peu plus de 12 millions de doses de différents vaccins depuis le lancement de la campagne, en mars 2020. Mardi dernier, elle a reçu, dans le cadre du dispositif Covax, 662 400 nouvelles doses. Son 13e et sans doute dernier lot de vaccins, maintenant qu’elle fabrique le sien. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.