Contribution / L’éducation physique et sportive et sa promotion dans le système éducatif

13/01/2024 mis à jour: 16:06
330

Il est admis que le sport est un domaine en mesure de remplir de multiples fonctions : éducative, de santé publique, sociale, culturelle et ludique. A ce titre,  le sport est devenu le phénomène social le plus important de notre époque. Plus encore, le sport véhicule et incarne des valeurs qui contribuent à construire les sociétés et les représentations des  jeunes . 

Ainsi, certaines questions fondamentales concernant le sport scolaire doivent trouver des réponses fermes, afin de permettre d’espérer de bonnes perspectives de développement de notre sport  national. Pour cela, il faudrait impérativement résoudre la problématique de ce que signifie réellement le sport scolaire dans le système éducatif  et si son rôle et son utilité  sont réellement reconnus et considérés à leur juste  valeurs.  

A l’heure où l’argent,  la violence et le dopage constituent autant de fléaux contre lesquels le sport doit lutter, il devient impératif d’affirmer haut et fort la nécessité de maintenir, voire d’accroître les moyens et de conforter dans ses missions, rendre le sport  scolaire, véritable prolongement de l’éducation physique et sportive, accessible à tous. Il faut rappeler dans ce sens que la loi 13/05 du 23 juillet 2013, relative à l’organisation et au développement des activités physiques, rend obligatoire la pratique de l’éducation physique et sportive et oblige les structures concernées (MJS, MEN, Fédérations sportives) à s’organiser en conséquence. 

Il s’agit donc de soutenir une organisation qui s’appuierait sur un enseignement obligatoire et significatif en termes d’horaires, notamment, de l’éducation physique et sportive au sein de l’établissement assuré par des  enseignants spécialisés et qualifiés et qui se prolongerait par une pratique facultative d’activités physiques et sportives  au sein d’une structure type associative pleinement intégrée au système éducatif qui définie «le sport scolaire» et est étroitement liée dans le cadre d’un partenariat à l’environnement associatif dit «civil». Aussi, le diagnostic stratégique faisant ressortir un recul de la pratique du  sport à l’école devenue presque  marginale. 

En vue d’engager une dynamique de relance réelle, les pouvoirs publics ont lancé, en début d’année scolaire 2023/2024, une opération de recrutement à grande échelle  d’enseignants qualifiés diplômés,  dans le but  d’atteindre  les objectifs de renforcement de l’enseignement et de la pratique sportive dans les programmes scolaires à travers la réaffirmation du caractère obligatoire de  la matière et sa sanction par des examens et aussi la généralisation de l’enseignement de l’éducation Physique et sportive dans le cycle primaire, en vue de susciter un intérêt précoce pour le sport dans tous ses niveaux de pratique jusqu’à l’objectif suprême recherché, à savoir le sport d’élite. 

Il revient, donc, aux enseignants de faire preuve d’imagination et de conviction, afin de donner à la séance d’éducation physique et à la pratique sportive scolaire toute sa force d’attraction et toute son efficacité pour répondre aux demandes des élèves, offrir des activités physiques et sportives variées dans des formes adaptées durant toute l’année scolaire et  permettre à tout  élève d’atteindre  son meilleur niveau de pratique. 

Car le fait de donner des cours d’éducation physique et sportive comme un amusement sans objectifs précis et comme une représentation ludique, dès les premières années de la scolarité, risquera de façonner durablement une fausse idée de ce que doit être l’éducation physique et sportive et ses véritables objectifs. 

Pour cela, les  facteurs les plus importants, à savoir la recyclage et la formation pédagogique et le perfectionnement en continu  des enseignants, les moyens  pédagogiques nécessaires et les outils didactiques, les contenus et la méthodologie d’enseignement de la matière, doivent être constamment mis à jour, dès  lors que c’est à travers cela que dépendra, en grande partie, la façon dont sera assimilée l’éducation physique et sportive par l’élève, étant un élément structurant du sport d’élite de demain. 

Cependant, il y a lieu de rappeler que  conformément aux dispositions de la loi 13/05 du 23 juillet 2013 complétée, le contenu des programmes et les méthodes de l’enseignement de l’éducation physique et sportive ainsi que les modalités de leur mise en œuvre sont définis en coordination par les ministres concernés et le ministre chargé des Sports. 

La volonté politique visant à intégrer la pratique des activités physiques dans le cadre d’un processus d’éducation globale, dans le cadre d’un enseignement rationnel de l’EPS à l’école, signifie aussi que le développement des activités physiques et sportives comme instrument d’éducation  fait partie intégrante des stratégie de développement, d’une part, car elles contribuent à la cohésion sociale et à l’épanouissement de l’individu et aussi dans une certaine mesure au développement de la croissance économique, d’autre part. 

Il revient à dire que l’école au sens large du terme est appelée à jouer un rôle essentiel pour favoriser la pratique de l’éducation physique et sportive et,  par-delà, le sport scolaire, en vue d’une véritable renaissance d’une culture sportive scolaire.

 

Par Abdelmadjid Djebbab
 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.