Constantine : Formation pour la préservation des objets archéologiques

17/05/2022 mis à jour: 10:03
1876
Photo : D. R.

Des experts et des chercheurs universitaires de l’Institut du patrimoine de l’université Abdelhamid Mehri ont été sollicités pour encadrer des jeunes recrutés.

La direction du musée national Cirta de Constantine vient de lancer un important cycle de formations pour l’entretien et la préservation des objets archéologiques mobiles, au profit des jeunes recrutés dans le cadre du pré-emploi et intégrés récemment. «Nous avons décidé d’organiser ce cycle de formation au profit de ces jeunes recrutés comme attachés de recherches, vu leur formation de base. Précisément, ils sont diplômés dans d’autres domaines, mais pas en histoire ou en restauration du patrimoine.

C’est la raison pour laquelle et dans le but d’encadrer cette formation, nous avons sollicité des experts et des chercheurs universitaires de l’Institut du patrimoine de l’université Abdelhamid Mehri, à l’instar du Pr Youcef Si Idriss et Pr Nabil Bouaouira.

Cela, sans oublier notre restaurateur du musée Boubakeur Boukabche. Ce dernier a suivi une formation sur la restauration aux États Unis d’Amérique», a déclaré l’initiateur de cette action Abdelmadjid Benzerari chef de service d’animation pédagogique et de l’information au musée Cirta. Il ajoutera que 13 jeunes sont concernés par cette formation.

Notre interlocuteur a avancé le chiffre de sept recrutés et intégrés au musée Cirta, deux au palais Ahmed Bey, deux à l’OGEBC et deux à la direction de la culture. Le programme théorique s’est étalé sur deux jours, à savoir les 15 et 16 mai, via des conférences sur différents thèmes.

Notons à titre d’exemple, «les notions et les principes essentiels de l’entretien et la restauration», un séminaire sur «la préservation et restauration de la poterie antique» et une conférence intitulée «connaitre les matériaux et les outils nécessaires dans la préservation des objets archéologiques».

Par ailleurs, des ateliers pratiques ont été également organisés au profit des stagiaires. Ce qui est important dans cette formation, selon M. Benzerari, est que son programme est continu et il va s’étaler sur toute l’année.

«En plus de la formation en restauration, ces jeunes recrutés vont également apprendre à travers l’accompagnement d’experts, comment remplir les fiches techniques d’un inventaire pour les objets, comment faire des inspections sur terrain et autres.

Au bout de trois mois, il y aura une évaluation des connaissances requises, pour combler les carences et améliorer leur intervention», a-t-il expliqué. Et d’insister que cette formation au profit des recrutés dans le cadre du pré-emploi au niveau des musées est une première à l’échelle nationale. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.