Conservation des forêts de Constantine : Le commerce illégal des espèces protégées ciblé

29/11/2023 mis à jour: 08:36
1654

La Conservation des forêts de la wilaya de Constantine vient d’émettre un communiqué  pour informer les citoyens que les opérations de contrôle pour lutter contre le commerce illégal des espèces protégées «seront intensifiées». 
 

Publié sur le site officiel de la wilaya, le document appelle les citoyens à signaler ces pratiques à travers le numéro vert de la direction des forêts : 1070. 

Venue tardivement après la propagation regrettable de ce commerce, cette décision est à applaudir, même si son application reste à prouver sur le terrain. En rendant public ce communiqué, les trafiquants ainsi que les commerçants illicites sont avisés au préalable. Sachant que certaines espèces sont sérieusement menacées de disparition. 

À Constantine, le chardonneret menacé de disparition se vend en plein jour. On n’a qu’à faire un tour du côté du marché des oiseaux du centre-ville qui se tient chaque vendredi. Des jeunes défilent en ville avec des rapaces ou des singes, au vu et au su de toutes les autorités. Des questions se posent tout de même. 

Ces opérations de contrôle ne devraient-elles pas être menées d’une manière inopinée ? Et afin d’impliquer le citoyen, ne faut-il pas intensifier les campagnes de sensibilisation dans les espaces et les établissements publics ? Même les mesures réglementaires prises à l’encontre des réfractaires devraient être plus sévères. Car, il s’agit tout simplement de la protection de tout un écosystème. 

Chaque espèce vivante a un rôle à accomplir pour la préservation de l’environnement et la biodiversité. Dans le même communiqué, dont El Watan détient une copie, il est mentionné que ces contrôles seront renforcés dans les marchés hebdomadaires et les magasins de vente d’oiseaux de compagnie. 

Des enquêtes seront également diligentées en exploitant les publications sur les réseaux sociaux concernant le commerce et l’exposition d’animaux, en particulier les oiseaux protégés tels que le chardonneret et les faucons de toutes sortes. Selon le même document, cette action entre «dans le cadre de la préservation de notre système environnemental et de la protection de notre patrimoine naturel, et compte tenu de la propagation du phénomène du commerce illégal des espèces animales, notamment celles protégées ou en voie de disparition, qui entraîne la prise des mesures juridiques nécessaires conformément au décret exécutif n° 12-235 du 24 mai 2012 fixant la liste des espèces animales menacées d’extinction et leur conservation.» 

Les citoyens sont appelés à avoir le sens de la responsabilité en signalant ces pratiques illégales. Il est nécessaire de noter que la chasse et le commerce d’animaux protégés ou en voie de disparition menacent sérieusement la faune et la biodiversité conformément aux articles 92 et 93 de la loi n° 04-07 du 14 août 2007 relative à la chasse.   

Copyright 2024 . All Rights Reserved.