Congrès de la CAF : Que cache la délocalisation du rendez-vous de Cotonou ?

24/06/2023 mis à jour: 14:55
834

Le 45e congrès de la confédération africaine de football (CAF) initialement prévu le 13 juillet prochain à Cotonou au Bénin se tiendra ailleurs. C’est qu’a annoncé la CAF mercredi. 

Le motif invoqué est la non disponibilité de l’infrastructure hôtelière pour accueillir tous les hôtes de la CAF. La raison avancée par des cercles proches de la fédération béninoise n’a pas convaincu grand monde. Les établissements devant accueillir les invités à Cotonou seraient disponibles. Alors pourquoi la tenue du 45e congrès de la CAF sera délocalisée dans un autre pays ? 

Le nom du Kenya a été avancé sans qu’il y ait confirmation. Des confrères africains très proches de la CAF et des autorités sportives béninoises affirment que la raison de l’annulation du rendez-vous de l’aréopage de la CAF à Cotonou aurait pour seule motivation la facture faramineuse que l’Etat béninois devra honorer pour un événement qui n’apporte rien, ni au pays ni à son football. 

Ceux qui sont derrière cette décision estiment que beaucoup de choses passent avant le rassemblement de «la grande famille du football» à Cotonou. Un congrès de la CAF, c’est presque 200 personnes à prendre en charge dans des hôtels 4 étoiles et plus.

L’annulation de la tenue du congrès à Cotonou est une gifle pour le président de la CAF, Patrice Motsepe, à qui il est reproché de ne pas se fouler la rate pour aller chercher les financements du football continental. 

La décision du Benin est une première et ouvre la voie à toutes les supputations. S’agit-il d’une décision qui participe d’une profonde réflexion sur la politique prônée par la CAF depuis l’élection du sud africain Patrice Motsepe à la tête de la CAF. 

Les jours et semaines à venir seront riches d’enseignements sur ce sujet. Une lame de fond s’est-elle levée ?

Copyright 2024 . All Rights Reserved.