Conflit du Sahara occidental : Le Front Polisario appelle l’ONU à œuvrer pour parachever la décolonisation

07/10/2023 mis à jour: 23:09
1367
Brahim Ghali, secrétaire général du Front Polisario

Le représentant du Front Polisario auprès des Nations unies et coordonnateur avec la Minurso, Sidi Mohamed Omar, a appelé devant la 4e Commission de la 78e session de l’Assemblée générale de l’ONU, en charge des questions politiques spéciales et de la décolonisation, à «œuvrer pour parachever le processus de décolonisation» du Sahara occidental. 

«Nous sommes heureux de nous adresser une fois de plus à la 4e Commission au nom du Front Polisario, seul représentant légitime du peuple du Sahara occidental, conformément aux résolutions pertinentes de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité», a déclaré Sidi Omar lors de son intervention mercredi à New York devant la 4e Commission de l’ONU. «Vous êtes appelés, Etats membres, à respecter et à promouvoir la liberté du peuple du Sahara occidental et à œuvrer pour assurer la décolonisation de la dernière colonie d’Afrique, afin que nous puissions voir la fin de l’un des chapitres les plus brutaux de l’histoire de notre continent», a souligné le diplomate sahraoui.

 Et de réaffirmer à cet égard : «Il n’y a pas d’alternative à l’exercice libre et démocratique par le peuple du Sahara occidental de son droit à l’autodétermination et à l’indépendance», avant de poursuivre que «les politiques de facto entreprises par l’Etat (marocain) occupant sont vouées à l’échec. Plus tôt l’Etat occupant se rendra compte de ce fait, mieux ce sera pour la paix et la sécurité dans la région». Le diplomate sahraoui a ainsi qualifié d’«honteux» et d’«insultant» envers les Nations unies et leur Charte «de voir un Etat voyou, tel que l’Etat d’occupation marocain, présent devant cette commission, pour parler de droit international et de droits de l’homme», alors qu’il poursuit son occupation illégale du Sahara occidental. 
 

Dans ce contexte, le représentant du Front Polisario auprès des Nations unies a rappelé que l’Assemblée générale de l’ONU reconnaît la légitimité de la lutte du peuple sahraoui pour l’autodétermination et l’indépendance et a demandé à tous les pays de fournir aux Sahraouis «tout le soutien moral et matériel nécessaire» dans leur lutte contre l’occupant. Et le peuple sahraoui «n’abandonnera jamais son droit inaliénable et non négociable à l’autodétermination et à l’indépendance et continuera à utiliser tous les moyens légitimes pour défendre ses droits», a-t-il insisté. 

Auparavant, plusieurs intervenants à la 4e Commission de l’ONU ont défendu, lors du premier jour du débat général lundi, le droit à l’autodétermination et à l’indépendance du peuple sahraoui. Le Venezuela a, dans ce sens, affirmé son soutien «fort et ferme» au droit inaliénable du peuple sahraoui à la liberté et à l’autodétermination. Il a, en outre, appelé à «trouver une solution pacifique, juste et durable au conflit du Sahara occidental sur la base des résolutions pertinentes de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité de l’ONU». 

De plus, le Venezuela a renouvelé son soutien aux efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies au Sahara occidental, Staffan de Mistura, lui souhaitant «plein succès dans sa mission».
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.