Concours Aïssat Rabah pour la protection de l’environnement à Tizi Ouzou : Le village le plus propre couronné

30/10/2023 mis à jour: 10:03
2208
Tizouyine, le village le plus propre de la wilaya de Tizi Ouzou

Les résultats de la dixième édition du concours du village le plus propre, dédié à la mémoire de Rabah Aissat et qu’organise, chaque année, l’APW de Tizi Ouzou, ont été proclamés, jeudi, lors d’une cérémonie qui a eu lieu à la salle des délibérations du siège de l’Assemblée de wilaya. 

Le village Tizouyine (Bouzeguene) a eu le premier prix de ce concours. Il est suivi d’Agouni Bouragh (Ait Oumalou) et d’Arvi (Iflissen) qui ont occupé respectivement la deuxième et troisième places au classement de la commission d’évaluation qui a visité tous les villages ayant pris part à ce rendez-vous. Ihasnaouene (Mechtras) vient en quatrième position tandis que Bouhamdoun (Maâtkas) s’est adjugé la  cinquième loge alors que la sixième distinction a été attribuée à Tirourda (Iferhounen). 
 

Le septième prix est décerné à Ighil Ivouslamene (Draâ El Mizan). Pour ce qui est de la compétition du Super concours, celle-ci est remportée par Sahel, dans la commune de Bouzeguene. La cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours du village le plus propre s’est déroulée dans un climat  convivial et surtout de fête avec les habitants des bourgades primées qui ont créé une ambiance particulière aussi bien à l’intérieur de l’hémicycle Rabah Aissat qu’à l’extérieur du siège de la wilaya. Dans son allocution, le président de l’APW, Mohamed Klalèche, est revenu sur l’objectif du concours, comme il a souligné l’impact suscité par cette activité qui, a-t-il fait remarquer, a relancé des valeurs ancestrales de la région. 

«Le concours Rabah Aissat a créé une solidarité entre les citoyens surtout avec l’implication effective de la population dans les travaux d’intérêt commun visant, notamment la protection de l’environnement et le développement local. Je tiens à remercier tous ceux qui ont œuvré pour cette réussite», a-t-il déclaré tout en saluant le travail de la commission d’évaluation des participants qui a visité plus de 70 villages. 

Le wali de Tizi Ouzou, Djilali Doumi, a lui aussi estimé l’idée de Rabah Aissat, devenue une action de terrain, a fait son effet dans la société compte tenu de l’engouement suscité à travers les quatre coins de Tizi Ouzou qui tend à se hisser en la wilaya la plus propre. Intervenant dans le même ordre d’idées, Hachemi Radjef, président de la commission hygiène et santé de l’APW, a souligné le travail réalisé par le comité d’évaluation qui s’est déplacé vers 75 villages, issus de 35 communes, dont 26 inscrits d’office pour le Super concours. 

«Cette année, nous avons effectué un recadrement et un enrichissement concernant les modalités d’évaluation», a-t-il ajouté tout en mettant l’accent sur l’aspect académique donné au concours Rabah Aissat à travers des travaux de recherche réalisés par des universitaires en coordination avec Mohammed Achir, docteur en économie qui travaille sur des questions liées, notamment à l’économie solidaire. 

Destinations touristiques
 

M. Radjef relève, entre autres, que quatre thèses de doctorat et plusieurs mémoires de master  et de licence ont été réalisés par des étudiants pour couronner leurs cursus d’études supérieures, a-t-il également déclaré devant une assistance nombreuse, et ce, avant de procéder à l’annonce des lauréats qui a provoqué une ambiance festive à l’intérieur de la salle.  Le maire de Bouzeguen, Mourad  Bessaha, n’a pas caché sa satisfaction après la consécration de Tizouyine et Sahel. «Il y a une certaine dynamique citoyenne dans notre commune.

 C’est la continuité d’un grand travail de mobilisation et de solidarité des habitants de Bouzeguène. Nous allons accompagner tous les villages qui veulent participer au concours Aissat Rabah», a-t-il promis. Des habitants d’Agouni Bouragh ont également exprimé leur joie après avoir décroché le deuxième prix. «C’est grâce à la mobilisation de tous les villageois que nous avons pu remporter cette consécration après notre cinquième participation. 

Notre mobilisation pour l’intérêt général a donné ses résultats. Je tiens à remercier tous ceux qui nous aident et nous encouragent dans cette noble mission. Je souligne aussi l’implication effective de l’association féminine», a confié à la presse un citoyen d’Agouni Bouragh. Un climat de liesse s’est emparé aussi de la délégation d’Arvi qui s’est adjugé le 3e prix de cette dixième édition. 

Le président d’APC d’Iflissen, Athmane Zarir, nous a déclaré que ce prix est amplement mérité surtout lorsqu’on sait que les habitants d’Arvi n’ont pas cessé depuis des années d’œuvrer dans le sens à embellir leur village pour le rendre sublime avec toutes les réalisations à mettre à l’actif des bénévoles. L’esprit d’action environnementale est ancré dans cette localité qui organise d’ailleurs un festival écologique. Des animateurs associatifs au niveau local se mobilisent chaque été pour le bon déroulement de cet événement. 

Un sentiment partagé également par plusieurs citoyens du village, à l’image de Zaia Boughiles, Achour Tiourtit et Mohamed Aouana qui ont rendu hommage à tous ceux qui ont contribué à cette consécration. En somme, le concours Rabah Aissat a permis  de  ressusciter la solidarité citoyenne d’antan dans la wilaya de Tizi Ouzou. Il est utile de rappeler que la première place de ce concours a été remportée aussi, ces dernières années, respectivement par Ighil N’Tekdivine (Maâtkas), Azra (Tigzirt) et Sahel (Bouzeguène). Notons aussi que l’APW octroie les récompenses aux lauréats sous forme de subventions grevées d’affectation spéciale à l’indicatif des APC des villages concernés, et ce, pour la réalisation des projets d’intérêt général. 

Les villages primés sont devenus des destinations prisées par des touristes qui viennent des quatre coins du  pays et même de l’étranger pour découvrir des endroits d’une beauté sublime aussi bien en montagne que sur le littoral.    

Copyright 2024 . All Rights Reserved.