Commerce : Des décisions «rigoureuses» pour réguler le marché

06/01/2024 mis à jour: 22:55
430
Le ministre du Commerce, Tayeb Zitouni - Photo : D. R.

Le ministre du Commerce, Tayeb Zitouni, a affirmé, jeudi à Djelfa, l’adoption, dernièrement, par le gouvernement d’un nombre de décrets exécutifs englobant des décisions «rigoureuses» destinées à réguler le marché des produits de consommation, en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

«Dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du président de la République, le gouvernement a adopté, dernièrement, des décrets exécutifs englobant des décisions rigoureuses pour le contrôle du marché et le renforcement de ses mécanismes d’organisation», a indiqué le ministre dans un point de presse, animé en marge d’une visite de travail dans la wilaya de Djelfa.

Il a rappelé que ces décisions ont été prises à la suite du «constat de pratiques commerciales immorales», et de «dépassements dans les chaînes de distribution, d’organisation et fourniture des produits de consommation au citoyen, avec la présence de nombreux intermédiaires».

Des faits ayant nécessité de faire appel «à la force d’application stricte de la Loi», a-t-il ajouté. Le ministre du Commerce a cité parmi les décrets exécutifs adoptés par le gouvernement dans ce sens, le décret exécutif portant sur le plafonnement des marges bénéficiaires pour les produits de large consommation, inscrit, a-t-il dit, dans le cadre des «mécanismes juridiques visant à réguler le marché».

Il a souligné que «la nouvelle orientation en la matière préconise l’implication des grandes surfaces commerciales et des producteurs dans l’effort de régulation du marché et la garantie des besoins des citoyens en différents produits, notamment ceux de large consommation, de manière à renforcer une vision organisée des mécanismes de distribution».

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations avait inauguré sa visite dans la wilaya par une inspection du marché régional des légumes et fruits de la wilaya déléguée d’Ain Ouessara, à 100 km au Nord de Djelfa.

Sur place, il a instruit les responsables de la société de réalisation et gestion des marchés de gros (Magros) de la nécessité de renforcer le volet distribution par l’acquisition des produits et leur vente directe au niveau de cet espace, parallèlement à la garantie d’une chaîne de froid, pour la prise en charge du surplus de production.

M. Zitouni n’a pas manqué de rappeler, à ce titre, que «le président de la République a affirmé œuvrer en vue de la mise en place d’un véritable marché qui ne repose pas sur l’épuisement de la devise, mais plutôt sur la création d’une valeur ajoutée et l’exploitation des fonds ici en Algérie».

Le ministre s’est également rendu à Hassi Bahbah, au nord de la wilaya, où il a visité une huilerie, et remis à son propriétaire une autorisation définitive d’exploitation. Au chef-lieu de Djelfa, le ministre a inspecté une unité privée spécialisée dans la production de pompes, avant de s’enquérir de l’opération de numérisation au Centre du registre du commerce de la wilaya.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.