Comment le pire a été évité à Boumerdès

26/07/2023 mis à jour: 16:46
1543

Après deux journées infernales à cause des incendies, la vie reprend son cours normal à travers l’ensemble de la wilaya de Boumerdès. Les feux sont désormais tous éteints après avoir semé désolation et dévastation dans plusieurs localités.

L’heure est donc aux bilans mais aussi aux enseignements à tirer de ces sinistres pour s’en prémunir  et à limiter leurs conséquences à l’avenir. La wilaya a enregistré 33 départs de feux en 48 heures, ce qui n’a jamais été vécu par le passé. Si les dégâts matériels sont énormes, d’aucuns se félicitent du fait qu’il n’y a eu aucune perte en vie humaine. La Protection civile fait état de 250 familles qui ont été évacuées à cause des incendies, notamment à Timezrit et Naciria.

«Toutes les maisons se trouvant à l’orée des maquis ont été évacuées avant l’arrivée des flammes. C’est ainsi qu’on a pu éviter le pire», souligne le P/APC de Timezrit. Dans des villages aux venelles étroites et entourées de broussailles, la seule voie de salut était de fuir. Inutile d’essayer de stopper la propagation des feux qui consumaient tout sur leur passage. L’autre mesure qui aurait contribué à sauver des vies est la fermeture des axes routiers desservant les zones en proie aux flammes.

C’est le cas à Naciria où le CW 107 a été bloqué à la circulation pour éviter des drames comme celui de la famille décédée dans un véhicule à Oued Dass, sur la côte ouest de Béjaïa. Face à l’intensité et l’avancée éclair des feux, beaucoup de familles des villages Ihssamen et Bouassem avaient fui leurs maisons avant de se réfugier dans des endroits sûrs. Ici, les dégâts sont incommensurables. 70% des cultures vivrières et autres activités comme l’élevage et l’apiculture sont parties en fumée. Même chose à Timezrit où les autorités ont dénombré six familles sinistrées en sus des dommages causés aux installations d’élevage et les exploitations agricoles.

Le wali s’est rendu hier dans plusieurs localités de la région afin de rassurer les familles touchées par ces incendies, soulignant que des commissions ad-hoc sont créées au niveau des communes et daïras touchées pour recenser les dégâts et indemniser les victimes.

En attendant, les autorités devraient aussi redoubler d’efforts en matière de sensibilisation contre les feux de forêts et réduire les causes de leur déclenchement. Quant aux moyens de lutte, l’urgence est de multiplier les voies d’accès vers les forêts, la région compte 9 trachées par feu et 440 km de pistes dont la plupart nécessitent des aménagements. Ce qui est très insuffisant pour une wilaya dont la superficie forestière couvre 16% du territoire.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.