Colloque sur les TIC et l’économie de la connaissance à l’université de Tizi Ouzou : Les exigences de la numérisation et les impératifs de l’innovation

22/10/2023 mis à jour: 11:41
1008
Le colloque a été organisé par la section sciences de l’information et de la communication de l’UMMTO - Photo : D. R.

Les chercheurs ont souligné la nécessité de rapprocher l’université de son environnement socioéconomique afin de créer des passerelles favorisant le développement de l’économie de la connaissance.

Des  chercheurs ont essayé de cerner, mardi dernier,  une problématique d’actualité à l’occasion d’un colloque national hybride sur l’investissement dans les technologies de l’information, de la communication et son rôle dans l’économie de la connaissance (EC) abrité par l’auditorium du campus  de Tamda, à Tizi Ouzou.

Les participants ont mis l’accent sur plusieurs aspects inhérents, notamment  aux nouvelles politiques de l’Etat visant le développement des TIC qui s’impose comme un virage incontournable, surtout à l’ère de la numérisation et de l’intelligence artificielle.

D’ailleurs, lors de ce colloque organisé par la section Sciences de l’information et de la communication de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou (UMMTO), les intervenants sont revenus sur la nécessité de rapprocher l’université de son environnement socioéconomique afin de créer, ont-il insisté, des passerelles favorisant le développement de l’EC. «Une relation entre les structures de formation et le marché de travail  est inéluctable», a souligné Mustapha Rahmani, expert et propriétaire d’une entreprise.

Dr Zineb Bouchlaghem, de l’UMMTO,  a abordé le rôle de l’université dans le développement de l’EC  dans le contexte algérien. Pr Sadjia Djamai, également enseignante à l’UMMTO, a évoqué l’apport de l’EC dans l’enseignement supérieur. Dr Selami Saïdani et Dr Leïla Fekkiri, de l’université Mohamed Boudiaf de M’Sila, ont présenté une communication qui porte sur l’importance de la stratégie de communication dans le processus des mutations d’une société de connaissance vers  une société de l’économie de la connaissance.

Par ailleurs, les intervenants ont aussi souligné les exigences de la numérisation et les défis de l’intelligence artificielle (IA) dans les entreprises algériennes. C’est ce qu’a, d’ailleurs, développé Dr Saâd Belmadani de Laghouat, qui a parlé de l’EC et l’utilisation des techniques de l’IA. L’importance des  relations publiques 2.0  dans la promotion des start-up  est aussi l’intitulé de la communication du Dr Amar Loucif de l’université Ferhat Abbès de Sétif.

Dr Nacera Khalfi, présidente du colloque, nous a précisé que les travaux de cette manifestation scientifique ont été couronnés par une série de recommandations ayant particulièrement trait à la mise en place des mécanismes pour créer des passerelles entre les structures de formation et de l’enseignement supérieur  et les entreprises activant dans le domaine des TIC afin d’encourager l’EC et les projets de recherche dans l’innovation.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.