Collecte des céréales à biskra : La CCLS sur la sellette pour ses mauvaises performances

26/06/2022 mis à jour: 19:56
2714
Photo : El Watan

Le wali a demandé aux responsables de la CCLS d’identifier les anomalies et de répertorier les céréaliers ayant bénéficié des aides de l’État mais qui n’ont pas déposé leurs productions dans les silos en application des dispositions contractuelles.

Plusieurs semaines après le lancement de la campagne des moissons-battages des céréales dans la wilaya de Biskra, où l’on s’attend à une production prévisionnelle de 820 000 quintaux (qx) de ces graminées, dont 424 000 qx de blé dur, 180 000 qx de blé tendre, 200 000 qx d’orge et 20 000 qx d’avoine, la Coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS) affiche des chiffres de ses collectes et d’ensilage de cette denrée stratégique largement en deçà des attentes et des perspectives des autorités locales.

Lors d’une visite effectuée la semaine dernière chez un grand céréalier de la commune de Loutaya, où les responsables de la CCLS ont présenté leurs performances sous forme de tableaux et de représentations synoptiques, Abdallah Abinouar, wali de Biskra, a relevé le fait et exprimé sa stupeur, son insatisfaction et son désappointement de constater que les silos de cette entreprise publique n’ont reçu jusqu’à présent qu’une infime partie des quantités de céréales attendues.

«Je suis abasourdi par ces chiffres très faibles, car nous avons fourni une inestimable charge de travail pour soutenir les céréaliers consistant à leur fournir toutes les facilitations dans le cadre de la valorisation du secteur agricole et l’augmentation, notamment de la production des céréales qui sont essentielles à l’équilibre alimentaire des habitants et dans l’économie nationale.

Nous avons procédé à l’électrification des exploitations céréalières et délivré des dizaines de permis de forer des puits pour en assurer l’irrigation, ouvert des pistes et des voies d’accès aux terres arables les plus reculées, offert des quintaux de semences d’excellente qualité et des tonnes d’engrais pour les agriculteurs et avons aussi interdit par un arrêté l’exportation des céréales vers d’autres wilayas.

Malheureusement, les résultats affichés par la CCLS sont loin de correspondre aux estimations et ne reflètent pas la justesse des mesures et des aides publiques consenties en faveur des céréaliers. Il y a quelque chose qui ne va pas. Je veux savoir où est passée notre production de céréales ?», s’est offusqué le premier responsable de l’exécutif de la wilaya. Celui-ci ne compte pas en rester là.

Mettant les administrateurs concernés sur la sellette, il a demandé aux responsables de la CCLS d’identifier les anomalies repérées dans la collecte des céréales et de répertorier les céréaliers ayant bénéficié des aides de l’État mais qui n’ont pas déposé leurs productions dans les silos en application des dispositions contractuelles.

De plus, il a menacé de recourir à une enquête judiciaire approfondie afin de retrouver la trace et la destination des tonnes de céréales produites et non-enregistrées à la CCLS d’Oumache.

«Il est aberrant que nous ne puissions pas récupérer nos céréales. Où sont les milliers de quintaux prévus ? Je veux un rapport détaillé sur cette situation et découvrir où se loge le souci et y apporter des correctifs pour que cela ne se reproduise plus. Ce ne sont pas des résultats conformes à tous les efforts consentis», a-t-il réitéré devant un parterre de responsables tétanisés par cette sortie inattendue.                        

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer