Cité AADL 2 de Bouinan (Blida) : Affaissement à Sidi Serhane

28/01/2024 mis à jour: 14:05
32501

Encore une fois, un remarquable affaissement s'est produit lors des dernières pluies à la cité AADL 2 de Sidi Serhane, à 7 kilomètres sur les hauteurs de Bouinan dans la wilaya de Blida. 
 

En effet, une route goudronnée, pas loin des habitations, s'est affaissée, ce qui a provoqué crainte et peur chez les riverains qui assistent impuissants à ce phénomène, lequel s'est déjà produit auparavant. Les autorités locales se sont déplacées sur les lieux pour voir quelles sont les solutions à adopter pour éviter un drame. 

Les riverains, quant à eux, ont décidé de se réunir dans le but de conjuguer leurs efforts et de faire pression sur les autorités afin d'éviter le pire. 

Ils comptent même solliciter des experts en la matière afin d'avoir leurs avis. Les riverains abordent aussi le sérieux problème des fissures touchant leurs appartements, lesquelles seraient causées par ces terrains non stables situés sur une région montagneuse et pas loin d'une carrière. 

D'après leurs témoignages, des endommagements sont visibles à l'œil nu au niveau de l'îlot 09, bâtiment 87. Il y a environ cinq ans, au moment où la construction de ces logements était en cours, des glissements partiels ont déjà eu lieu. A l'époque, un ingénieur bénéficiaire d'un logement AADL avait remis en cause le choix du terrain, qualifié de fragile, et surtout situé au-dessus d'une carrière d'argile expansée. «C'est carrément de la folie et de l'inconscience», avait-t-il alerté aux médias. 

Les autorités de l'époque avaient rassuré les souscripteurs que toutes les mesures de sécurité avaient été prises pour sécuriser le site. Sur la page officielle de la wilaya déléguée de Bouinan, des photos de la visite sur les lieux du wali délégué ont été partagée. Il inspectait le chantier relatif à un mur de soutènement, mais pas d'autres détails. «Cela n'est pas suffisant. Les fissures sont partout dans nos blocs et appartements. Le site est plein de sources d'eau, ce qui le fragilise. 

A notre réveil le matin, nous disons El hamdoullah que nous sommes en vie... Nous voulons une rencontre officielle avec les autorités, où toutes nos revendications seront débattues avec transparence pour que des solutions pérennes et efficaces soient trouvées, et éviter, une fois pour toutes, des scénarios répétitifs qui risquent d'être fatals», espère un habitant du site AADL de Sidi Serhane.

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.