Chlef : Vers un premier pont-passerelle entre les banlieues de la ville

19/12/2022 mis à jour: 11:13
1593

La ville de Chlef, qui s’étend sur une superficie de 127 km2, est entourée de l’oued Cheliff au nord et l’oued Tsighaout à l’ouest, ce qui  rend difficile la circulation entre le centre-ville et ses deux rives, en raison d’un déficit criant en ouvrages de passage enjambant les deux cours d’eau.

Néanmoins, la nouvelle APC, de concert avec la wilaya, s’est penchée sur  le problème et a décidé d’avaliser et de mettre à exécution le projet d’une première liaison routière urbaine entre la ville nouvelle de Haï Bensouna et les cités avoisinantes. Ce qui devrait les rendre plus accessibles et désengorger, par la même, la circulation, notamment à Haï Bensouna où se trouvent un certain nombre d’infrastructures administratives, sanitaires et d’enseignement superieur, dont le nouveau centre anti-cancer, le nouvel hôpital Les Sœurs Bedj et l’Institut de formation paramédicale. 

La voie principale de cette agglomération dessert également le nouveau pôle urbain d’El Hassania qui abrite la nouvelle université de 6000 places pédagogiques et la cité AADL de 2000 logements.  C’est dire l’importance du projet de l’ouverture d’une nouvelle voie que l’APC de Chlef projette de lancer très prochainement, après son approbation par les services concernés. Le dossier, apprend-on de bonne source, est au stade des dernières formalités administratives avant le lancement des travaux.

L’opération s’inscrit, nous dit-on, dans le sillage des efforts déployés par les autorités locales pour décongestionner le trafic routier dans la capitale du Cheliff. Voilà qui ne manquera pas de soulager et de réjouir à la fois les usagers et habitants des quartiers périphériques ouest de la ville de Chlef, confrontés à des difficultés d’accès au quotidien, en raison du manque de passerelles sur les deux principaux oueds et la voie de chemin de fer Alger-Oran  traversant le chef-lieu de wilaya .  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.