Chlef : Des décharges à ciel ouvert aux abords d’axes routiers

29/08/2022 mis à jour: 13:23
2384
Photo : D. R.

Ces dépotoirs, qui accueillent les déchets ménagers de communes environnantes, polluent l’environnement et dégagent de mauvaises odeurs qui parviennent jusqu’aux habitations et routes avoisinantes.

De gros points noirs environnementaux subsistent dans la wilaya de Chlef malgré les efforts consentis par l’Etat pour éradiquer les décharges sauvages en pleine nature. Il s’agit notamment des décharges à ciel ouvert créées aux abords de la RN11, sur le littoral Ténès-Mostaganem et de la voie rapide entre la RN19 Ouled Fares-Kouassmia, au nord de Chlef. Ces dépotoirs, qui accueillent les déchets ménagers de communes environnantes, polluent l’environnement et dégagent de mauvaises odeurs qui parviennent jusqu’aux habitations et routes proches.

La décharge sauvage de Mainis, sur la plage de même nom, est toujours présente, alors qu’un nouveau centre d’enfouissement technique des ordures (CET) a été réalisé non loin de là depuis plus de trois années. On a évoqué un problème d’accès sur la voie y menant, qui est, semble-t-il, en voie de règlement afin de permettre aux camions des communes concernées de pouvoir emprunter le tronçon desservant ce CET à partir de la RN11.

L’autre décharge, située dans la commune de Chettia, longe, quant à elle, un carrefour de la voie rapide entre la commune d’Ouled Fares et l’aéroport international de Chlef. Les déchets en plastique (bouteilles, sachets, etc.) inondent les abords de cette nouvelle route à double sens que fréquentent de nombreux passagers, notamment les estivants se dirigeant vers les communes côtières de la wilaya.

En fait, cette pollution générée par les déchets jetés dans la nature, doit être, selon les habitants et usagers, définitivement éradiquée pour protéger l’environnement et le visage urbain de nos villes, surtout en cette période estivale marquée par une forte chaleur et une circulation automobile intense sur ces deux importants axes routiers.

A signaler par ailleurs que deux CET existent dans les communes voisines de Chlef et d’Oum Drou, où sont enfouis les déchets de plusieurs localités.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer