Chlef : Déficit de marchés de proximité dans les zones urbanisées

12/01/2023 mis à jour: 22:43
1052

Le marché couvert des fruits et légumes, qui existait au centre de Chlef avant le tremblement de terre de 1980, n’a pas été curieusement remplacé et le déficit en commerce de proximité de ce type s’accentue au grand désappointement des consommateurs. Ces derniers sont obligés de s’accommoder de la situation actuelle en se contentant des «petits» marchés inadaptés aux spécificités et aux exigences de l’activité dans les zones urbanisées, compte tenu de l’évolution des besoins et de la progression des constructions à la périphérie de la ville.  Actuellement, le marché des fruits et légumes le plus près se trouve à Haï Bensouna, à l’ouest de la ville de Chlef. C’est une structure commerciale très ancienne, devenue tout de même le principal point d’approvisionnement en produits agricoles de la population locale. Malheureusement, pour s’y rendre, il faut disposer d’un véhicule ou parcourir  une grande distance à pied avec tous les inconvénients qui en découlent. La ville de Chlef, située pourtant à 50 km du littoral de la wilaya, manque aussi d’un marché aux poissons, ce qui encourage la vente de ce produit sur les trottoirs avec les risques qui en résultent pour la santé des consommateurs. A l’image du chef-lieu de wilaya, la commune côtière de Ténès ne dispose que d’un marché trop exigu et inadapté au service, qui se situe dans le carrefour principal à l’entrée de la ville, sans parking ni la possibilité de pouvoir stationner les véhicules.  Ce ne sont là que quelques exemples du retard considérable qu’accuse ce type de commerce dans la mise à niveau ou le remplacement des anciennes infrastructures par de nouvelles réalisations répondant aux besoins des consommateurs. Une opération devenue plus indispensable que jamais afin de satisfaire la demande sans cesse croissante et favoriser la création de nouveaux emplois. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.