Célébration du mois du patrimoine à Tipasa ( 18 avril-18 mai ) : L’ENSCRBC se distingue pour son 10e anniversaire

18/04/2022 mis à jour: 03:40
1441
Le directeur de l’ENSCRBC explique à ses visiteurs l’utilisation de la 3D dans la restauration des biens publics

L’Ecole nationale supérieure de conservation et de restauration des biens culturels (ENSCRBC), qui se trouve à l’intérieur du siège du «mort-né » CAA (Centre arabe d’archéologie) à Tipasa, a saisi l’opportunité de la célébration du mois du patrimoine.

Une occasion pour fêter à la fois le 10e anniversaire de sa création. Des expositions pour démontrer la richesse du patrimoine culturel matériel et immatériel de l’Algérie, en plus des effets vestimentaires traditionnels qui seront dévoilés au public. 

Les conférenciers Dr Malika Benmesbah, Pr Aicha Hanafi, Réda Doumaz et Dr Mansouri Lamia animeront respectivement les conférences ayant pour thème «Les influences andalouses sur le vêtement des Algériennes à l’époque ottomane» ; «Etude sémiotique des bijoux d’El Djazair» ; «La poésie populaire» ; « Lazaouia du Maghreb : Dimensions matérielles et immatérielles d’un lieu saint». Le 12 mai 2022, le directeur de l’ENSCRBC, le Dr Hamza Mohamed Chérif, organisera une journée d’étude intitulée, «L’apport de la science à la conservation-restauration des biens culturels.»
 

Dans le cadre de la célébration du 10e anniversaire de l’ENSCRBC, le gestionnaire de cet établissement qui relève de deux ministères, donnera une dimension plus importante à ce programme, qui sera, sans aucun doute, instructif et riche, en invitant les universitaires et chercheurs, en l’occurrence le Pr Chennaoui Youcef, le Dr Bouzetine Kamel, Brahmi Abla et le Dr Belkacemi Chérifa, qui animeront des conférences ayant pour thème, «La recherche empirique appliquée au domaine de l’étude du patrimoine historique, le cas des travaux du LVAP/EPAU» ; «Diagnostic de la pathologie de la pierre de construction de la mosquée de Mila» ; «La science au service du patrimoine culturel : cas de la céramique commune de la Qalâa des Beni Hammad» ; «La chimie au service des matériaux du patrimoine culturel». 

Le directeur de l’ENSCRBC a décidé d’ouvrir les portes au public durant tout le mois, notamment les jeunes universitaires, les lycéens et la collégiens. La connaissance et la préservation du patrimoine culturel concernent tous les citoyens, femmes et hommes.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.