Célébration de la journée nationale de l’artiste à Constantine : Cheikh Mouloud Touhami honoré

08/06/2024 mis à jour: 02:15
845
Une belle ambiance a marqué cette «gaâda» familiale

Lors d’une journée ensoleillée et dans un décor traditionnel marqué par l’authenticité, les autorités de la wilaya de Constantine ont rendu un vibrant hommage à Cheikh Mouloud Touhami, doyen de la prestigieuse troupe DarEl Ouasfane. 

À l’occasion de la Journée nationale de l’artiste, coïncidant avec le 8 juin, une cérémonie empreinte d’émotion s’est tenue, jeudi 6 juin, dans le patio de Dar Bahri, une maison située à la rue Mellah Slimane dans le quartier de Souiki à la vieille ville de Constantine.

 Les mélodies envoûtantes de la musique Diwane, interprétées par le virtuose Cheikh Mouloud Touhami au Guembri avec la troupe qui l’accompagnait, ont transporté les présents dans un voyage à travers le temps et les traditions algériennes. Les larmes aux yeux, le doyen de la troupe a exprimé sa profonde gratitude pour cette distinction, retraçant avec passion les origines et l’essence même de l’art de Dar El Ouasfane. 
 

Au-delà de l’hommage rendu à Cheikh Mouloud Touhami, cette cérémonie a également commémoré la mémoire d’Ahmed Lakhdar, dit El Hadi Dar Bahri, un des piliers de cette maison ancestrale. Son fils, Salem Hachani, a tenu à souligner la volonté de perpétuer cet héritage précieux : «Aujourd’hui, nous célébrons la continuité de notre musique et l’esprit vivant de Dar Bahri, une demeure riche en traditions et en mélodies.» 

Le décor somptueux mauresque de Dar Bahri devenant une destination touristique, associé à la virtuosité des musiciens de la troupe, ont offert aux visiteurs une immersion totale dans l’univers envoûtant de la musique Diwane. 

Aïcha, virtuose du karkabou, issue de la même famille du défunt El Hadi Dar Bahri, et qui a participé à cette cérémonie au sein de la troupe des Ouasfane a confié : «Pour nous, cette musique est bien plus qu’un simple moyen d’expression. C’est une thérapie pour les artistes et un voyage initiatique pour les spectateurs.»

 Fondée il y a plus de 500 ans, Dar Bahri est une véritable institution dans le paysage culturel constantinois. Spécialisée dans la musique Diwane, cette troupe familiale perpétue une tradition ancestrale avec passion faisant de Dar Bahri un sanctuaire intemporel où résonnent les mélodies du Sud et de l’âme algérienne. 

Par ailleurs, le même jour, un hommage a été également rendu à Hacène Boulekhrouf comédien et une des figures du théâtre régional de Constantine avec lequel il a pris part à plusieurs pièces. Une visite de courtoisie lui a été rendue par les autorités de la wilaya à son domicile situé à la cité Hraîcha Amar, dans la ville d’Aïn Smara.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.