Bouira : Le taux de chômage en progression

14/11/2023 mis à jour: 13:44
1786

C’est ce qu’ont révélé les membres de la commission du développement local, de l’équipement, de l’investissement et de l’emploi lors de la troisième session ordinaire de l’APW de Bouira qui s’est tenue au cours de cette semaine. 

Ainsi, pour une population totale de la wilaya, estimée à 873 437 habitants, celle active où les personnes ayant atteint l’âge de travailler, est de l’ordre de 329 968, alors que ceux qui occupent des postes d’emploi sont de l’ordre de 270 964 personnes. Quant au nombre des personnes en chômage, il s’élève à 59 004. 

En outre, dans le même rapport, il est indiqué que le secteur du commerce et des services est le plus gros pourvoyeur d’emplois à Bouira, totalisant pas moins de 92 810 postes d’emploi. 
 

Le secteur de l’administration, quant à lui, occupe la seconde position avec 60 484 postes suivi par le secteur des travaux publics avec 38 260 postes, l’agriculture avec 31 021 et l’industrie avec 26 534. 
 

La dernière place est occupée par le secteur de l’artisanat qui n’emploie, malgré le grand potentiel de la wilaya, que de 21 165 personnes. 

Le rapport de la commission indique aussi que nombre des demandeurs de postes d’emploi, toute, catégories confondues, est en nette augmentation. Il s’est établi à 42 781 demandes enregistrées jusqu’à fin septembre. 
En essayant d’expliquer le manque d’opportunités d’emploi à Bouira, la commission de l’APW l’a imputé à deux facteurs. Premièrement, l’absence des grands investissements pouvant embaucher des masses de travailleurs. 
En deuxième lieu, le manque d’initiative, notamment chez les diplômés. 
 

L’esprit entrepreneurial est quasi absent chez eux, déplore-t-on. Cela explique aussi le nombre élevé de ceux ayant bénéficié des allocations chômage. Jusqu’au mois de septembre, ils ont atteint les 35 256 bénéficiaires. Par ailleurs, la commission a émis quelques recommandations pour réduire le taux élevé du chômage dans la wilaya. 
 

Entre autres, l’accélération de la mise en œuvre des projets d’aménagement et de viabilisation des zones d’activité programmées et la création de nouvelles mini-zones, l’encouragement et la promotion de l’investissement dans l’industrie agroalimentaire, l’encouragement du secteur artisanal dans le monde rural, etc. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.