Blida : L’eau potable manque

24/07/2023 mis à jour: 23:04
2199
Photo : D. R.

Comme à chaque été, l’Algérienne des eaux fait l’objet de «virulentes» critiques de la part de ses abonnés à cause de sa mauvaise gestion de l’eau potable.

En effet, il y a plusieurs quartiers à Blida et ses environs qui restent privés d’eau pendant plusieurs jours. Et en dépit des réclamations,  les choses ne semblent pas s’améliorer de sitôt.

Pour l’exemple, les habitants de la cité Bounaama Djilali, à Blida ne cessent de dénoncer une situation qui ne cesse de perdurer. Ayant souvent les robinets à sec, les occupants de la cité en question composée de plusieurs bâtiments ont cru que leur problème était résolu le jour où les autorités locales avaient inauguré un forage artésien pour mieux alimenter le quartier en eau potable.

Mais aussi paradoxale que cela puisse paraître, quelques jours à peine après l’inauguration en question, les riverains avaient remarqué que les restrictions étaient revenues.

«Ça nous arrive de rester sans eau pendant plus d’une semaine. Et il paraît que la quantité d’eau qui est censée nous être destinée a pris un autre chemin pour renforcer une cité résidentielle», regrette un riverain.

D’ailleurs, un mouvement de protestation dans la cité Bounaama Djilali vient d’être organisé par les riverains pour exiger une alimentation régulière de leurs foyers en eau potable. A la cité 34 Logements de Diar El Bahri, l’eau n’arrive aux robinets qu’une seule fois par semaine, témoigne une riveraine.

«Penser souvent à notre droit à l’eau potable nous empoisonne la vie. Même au travail, un lieu où je suis censée m’adonner à fond professionnellement, je perds mes capacités intellectuelles à penser si je trouve l’eau aux robinets une fois de retour chez moi, si je peux me permettre de faire marcher le lave-linge ou laisser les vêtements sales s’entasser encore une fois. Jusqu’à quand ?», se demanda-t-elle.

A l’ADE, on atteste que l’eau est distribuée régulièrement et équitablement entre les différents quartiers. Malheureusement, la réalité du terrain est tout autre... 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.