Biskra : Les transporteurs urbains privés se rebiffent

24/01/2022 mis à jour: 19:28
1031
Photo : El Watan

Depuis quelques jours, la corporation des transporteurs urbains privés de la ville de Biskra vit aux rythmes des débrayages intempestifs, des sit-in improvisés et des mouvements de protestation consistant à organiser des processions d’autobus vides traversant les artères principales à coups de klaxons assourdissants, a-t-on relevé. 

Jeudi dernier, plusieurs chauffeurs de ces autobus privés ont pris part à un cortège parti de l’ancienne gare routière pour aller garer au centre-ville, au grand dam des usagers nonavertis de cet énième arrêt de travail. 

Se disant victimes d’une avanie «intolérable» exercée à leur encontre par la direction des transports de la wilaya ainsi que d’une concurrence «déloyale» générée par des activités de l’Établissement public des transports urbains (EPTU), ces propriétaires d’autobus et les chauffeurs crient à la faillite imminente en raison de la désorganisation du secteur «déjà lourdement impacté par les effets de la pandémie de la Covid19», soulignent-ils. 

Ils revendiquent l’élaboration d’un nouvel organigramme des lignes et des dessertes à répartir équitablement entre la Régie publique et les intervenants du privé, la révision des horaires de départ et d’arrivée et des aides financières, ou du moins l’augmentation du prix du billet pour entretenir leurs bus. 

«Nous exerçons notre métier conformément à la réglementation en nous acquittant régulièrement de toutes les charges salariales, fiscales et sociales. Nous n’arrivons plus à nous en sortir. Beaucoup d’entre nous vont mettre la clé sous le paillasson et cesser cette activité. Notre tutelle doit nous aider à dépasser cette période en revoyant le schéma des répartitions des lignes entre les privés et l’ÉPTU. Les coûts d’entretien de nos autobus dépassent de loin nos recettes», a soutenu l’un des concernés. 

Pour calmer les esprits et remettre de l’ordre dans le secteur, la direction des transports aurait invité les représentants des transporteurs urbains privés à une séance de concertation prévue au courant de cette semaine, note-t-on. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.