Belmadi croit toujours en son équipe

18/01/2022 mis à jour: 00:18
457
Djamel Belmadi a une confiance totale en ses joueurs / Photo : D. R.

L’Algérie, championne d’Afrique en titre, ferme désormais la marche du groupe E avec un seul point après sa défaite, lors de la seconde journée, disputée, dimanche soir, au stade de Japoma, de Douala, devant le Guinée Equatoriale (0-1). Les Verts sont derrière la Côte d’Ivoire (4 points), la Guinée Equatoriale (3 points) et la Sierra Leone.

Une situation inédite et inquiétante pour leur entraîneur et ses joueurs et qui risque de compromettre leur qualification en huitièmes s’ils ne battent pas, ce jeudi, la Côte d’Ivoire pour le dernier match du groupe E.

La défaite concédée face au 114e mondial, la Guinée Equatoriale, a fait très mal aux Algériens, dont le coach Djamel Belmadi, qui continue malgré tout à croire en son équipe, comme il a tenu à le préciser en fin de match : «Les instructeurs disent souvent qu’il ne faut jamais parler tout de suite après le match. Mais moi, j’avais envie de le faire avec mes joueurs parce que j’ai vu un groupe de coéquipiers, de compatriotes, des frères qui étaient peinés, frustrés, presque abattus. Je leur ai dit que j’étais peut-être plus peiné qu’eux, pour notre pays, de par les efforts qu’ils ont fournis et qui n’ont pas été récompensés».

Cela avant d’ajouter : «C’est inévitable que les joueurs soient dans le doute quand les résultats ne suivent pas. Il y a aussi cette série de 3 ans sans défaite qui a pris fin. Cette situation fait mal. J’en prends très largement la responsabilité».

Mais Belmadi a insisté sur la nécessité de tourner la page de la Guinée Equatoriale, en affirmant : «Nous, ce qui nous importe dans notre vestiaire est que notre groupe continue de croire en ce qu’il fait.

En tout cas, moi tant que je ne suis pas mort, il y a de l’espoir. J’ai tenu à rappeler aux joueurs qu’en 2018 quand on est arrivés, on était 71e ou 72e au niveau du classement FIFA, 14e au niveau africain.

Je leur ai dit à ce moment là qu’on allait à cette coupe d’Afrique pour la gagner. Qu’est-ce qui est plus difficile, cette époque-là ou aujourd’hui où nous sommes certes dans le doute, mais avec trois années de travail et de résultats, un titre et une série d’invincibilité incroyable de 35 matchs sans défaite ?

Maintenant il y a une qualification à aller chercher. Il ne faut jamais abandonner. C’est le discours que j’ai tenu aux joueurs. Face à la Côte d’Ivoire ça va être difficile, mais on va préparer ce match avec cet état d’esprit».

Copyright 2024 . All Rights Reserved.