Ayant enregistré un milliard de dollars d’exportations en 2023 : Le secteur algérien des matériaux de construction en pleine croissance

07/05/2024 mis à jour: 16:54
5901
Selon Tayeb Zitouni, l’Algérie occupe la troisième place parmi les principaux exportateurs de matériaux de construction vers le marché africain - Photo : H. Lyès

Les produits algériens, qui commencent à se frayer progressivement un chemin vers l’exportation, sont notamment le carrelage, le ciment, la céramique, le rond à béton, les matériaux de revêtement et les décorations en plâtre.

Les capacités d’exportation effectives des entreprises nationales du secteur de la construction ont été mises en avant, par les membres du gouvernement, à l’occasion de la tenue du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (Batimatec 2024) qui se tient actuellement à la Safex, à Alger.

L’Algérie a ainsi exporté des matériaux de construction d’une valeur de 1,2 milliard de dollars en 2023, selon les chiffres communiqués par le ministre du Commerce qui s’exprimait, dimanche, en marge du Salon Batimatec.

Selon Tayeb Zitouni, l’Algérie occupe, en outre, la troisième place parmi les principaux exportateurs de matériaux de construction vers le marché africain, avec des exportations estimées à 680 millions dollars. Il précisera que les produits algériens qui commencent à se frayer progressivement un chemin vers l’export sont notamment le carrelage, le ciment, la céramique, le rond à béton, les matériaux de revêtement et les décorations en plâtre.

Un bilan qui se consolide depuis quelques années, dans le sillage de l’arrêt des importations décidé par les pouvoirs publics, notamment en matière de clinker, produit brut utilisé dans la fabrication du ciment. Selon les chiffres communiqués par le ministre du Commerce, le secteur du ciment a enregistré un chiffre à l’export de 747 millions dollars en 2023, alors que les premiers résultats obtenus au démarrage des opérations d’exportations, en 2019, ne dépassaient pas les 60 millions dollars.

Les principaux pays importateurs de clinker sont la France avec 172 millions de dollars, l’Italie avec 113 millions dollars et la Belgique avec 89 millions de dollars indique M. Zitouni.

En matière d’exportation de clinker, l’Algérie se place désormais à la seconde place au niveau mondial, avec un montant de 438,48 millions dollars, selon les chiffres donnés par le ministre du Commerce qui estime impératif de passer à l’avenir «de l’exportation de la matière brute qu’est le clinker à l’exportation du ciment, afin de miser sur la valeur ajoutée». A titre d’exemple, les exportations du groupe GICA ont atteint 6 millions de tonnes de clinker en 2023, selon les chiffres récemment communiqués par le PDG du groupe public.

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations relèvera que la nouvelle tendance qui se consolide au sein du secteur reflète la dynamique que connaît le secteur des matériaux de construction en Algérie, grâce à l’augmentation des capacités de production nationale de cette matière stratégique qui était en grande partie exportée jusqu’en 2019. Tayeb Zitouni a indiqué que «les capacités de production des dix huit cimenteries nationales ont atteint 39 millions de tonnes en 2022, dépassant de loin les besoins du marché local estimés à 21 millions de tonnes».

Tayeb Zitouni, cité par l’APS, a salué, par ailleurs, les efforts des acteurs dans le secteur du ciment qui œuvrent à rendre les chaînes de production conformes aux normes environnementales, de manière à ce que les usines nationales «évitent les taxes appliquées sur les émissions de carbone afin de préserver leurs parts de marchés», et ce, dans le cadre de la production du «ciment vert» qui peut réduire les émissions de carbone de 40 à 50%.

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.