Avenue Rahmani Achour à Constantine : Les escaliers de tous les dangers

06/01/2024 mis à jour: 03:32
1146

Les habitants de l’avenue Rahmani Achour, dans le quartier de Bardot, réclament l’intervention des autorités locales, pour éviter d’irréparables dégâts. 

Il s’agit, selon leurs dires, de l’état de dégradation inquiétant des escaliers situés en face de la mosquée Chentli et menant vers l’avenue Aouati Mustapha, connue par Trik Setif. «Tout a commencé quand on avait réalisé une aire de jeu pour enfants à l’avenue Aouati Mustapha, à proximité du siège de la 1re sûreté urbaine et de ces escaliers. 

L’absurde est que l’entreprise, chargée de la réalisation, avait obstrué l’avaloir des eaux pluviales sur place avec du ciment. Cet avaloir sert bien évidemment à l’évacuation des eaux pluviales et éviter leurs infiltrations ailleurs», a fulminé un des riverains. 

Et de renchérir que les lieux, surtout les escaliers, ont absorbé toutes les eaux des dernières pluies qui se sont abattues sur la ville, en nous montrant une vidéo des eaux infiltrées dans le mur à côté des escaliers. Une manière pour décrire le péril imminent qui menace les habitations et les piétons. Les escaliers empruntés par les résidants pour se rendre chez eux se dégradent et menacent de s’effondrer. Les marches en pierre, inclinées et fissurées, sont devenues glissantes. 

Les habitants, surtout les personnes âgées et les enfants, craignent de faire des chutes et de se blesser. «En cas d’effondrement des escaliers, il y a un risque d’écroulement de certaines habitations à côté», a avisé le président de l’association du quartier dans une correspondance adressée aux services de la société de l’eau et de l’assainissement de Constantine (Seaco), en juillet 2023 et dont El Watan détient une copie. 

En l’absence de réactions de la part des concernés, l’association a remis une autre requête alarmante à toutes les autorités locales, notamment le chef de daïra, le P/APC, voire le wali de Constantine, en vain. Inquiets, les riverains ont mené des travaux avec leurs propres moyens pour éviter l’aggravation de l’état de dégradation des marches. Ils ont tenté de renforcer les marches abîmées avec du ciment, et récupérer ce qui a été détérioré. Cette action bien intentionnée était malheureusement insuffisante. 

De ce fait, nos interlocuteurs lancent un appel au wali de Constantine pour une opération de réhabilitation urgente de ces lieux situés en plein centre-ville.    

Copyright 2024 . All Rights Reserved.