Au milieu d’une controverse entre crime et suicide à Tiaret : L’écolier Yacine meurt des suites de ses brûlures à Oran

04/11/2023 mis à jour: 19:51
1591

Evacué jeudi depuis la proche banlieue de Tiaret, Karman vers les UMC de l’EPH Youssef Damerdji puis transféré vers le CHU d’Oran, le jeune écolier Yacine Oumazouz, âgé de 12 ans a rendu l’âme des suites des brûlures du 3e degré. 

Les faits remontent à jeudi passé au sortir des classes de l’école Belarbi Mohamed  quand une scène plutôt inédite dans les parages vient de se produire devant ses camarades horrifiés. Deux thèses sont avancées. L’une prêtant l’acte fatal au jeune suicidaire qui se serait aspergé d’un produit caustique suivi d’un craquement de briquet et l’autre imputant ce fâcheux et fatal incident à une prétendue vendetta entre adolescents qui aurait mal tourné. Elève de 5e année primaire, la victime est issue d’une famille de condition sociale modeste. 

Sa mort a généré un émoi parmi les citoyens de cette populaire banlieue qui ne dispose, hélas, pas d’une sûreté urbaine ni d’un casernement pour Gendarmerie nationale, alors que la demande citoyenne pour sécuriser les lieux est grande. La dépouille mortelle du défunt sera ramenée demain d’Oran à Tiaret où il sera inhumé après la prière d’El Asr au cimetière de la ville, diront des sources locales. Une enquête a été ouverte pour situer les responsabilités de ce drame, fait-on encore savoir.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.