Athlétisme : L’Algérien Djamel Sedjati très rassurant

03/06/2023 mis à jour: 07:19
1761

Le vice-champion du monde du 800m, Djamel Sedjati, victorieux au récent meeting de Montreuil (France) dans le temps de 1’44” 27 est rassurant avant les championnats du monde d’athlétisme, prévus à Budapest du 19 au 27 août 2023. Très sûr de son potentiel, Sedjati avait déjà en poche la qualification pour les mondiaux.

 L’ancien international algérien du demi-fond, Rachid Kram, n’a pas tari d’éloges sur la prestation de Sedljati en affirmant qu’il a «réalisé une super et impressionnante course en France». A Montreuil, (région parisienne), le deuxième représentant algérien du 800m, Mohamed Ali Gouaned, a quelque peu déçu en terminant 4e (1’46”10). En effet, Sedjati, le natif de Tiaret, âgé de 24 ans, entrainé par Amar Benida, est bien déterminé pour accomplir une excellente saison à l’occasion des prochaines compétitions internationales. Malgré le manque de moyens, autrement dit l’absence d’un sponsor, Sedjati a retrouvé ses sensations qui vont lui permettre d’enchaîner des courses au cours des meetings de Paris (9 juin), et Stockholm (9 juillet). 

De son côté, Slimane Moula, qui avait inauguré brillamment sa saison le 5 mai dernier au meeting de Doha par une victoire sur le 800m (1’46”06), sera également en vedette lors de la réunion de Paris. Par ailleurs, il faut rappeler que le triple sauteur algérien, Mohamed Yasser Triki, a terminé 2e au meeting de Montreuil (17,01m) frôlant ainsi les minima pour les championnats du monde qui sont à sa portée. Le concours a été dominé sans surprise par le Burkinabé Zango Hugues Fabrice (17,29m). 

Autant dire que mis à part le Constantinois Mohamed Yasser Triki, il n’y a aucun sauteur algérien-d u moins ce qu’il en reste - en mesure de se qualifier aux championnats du monde ni aux prochains Jeux olympiques de Paris. Quant à l’athlétisme féminin, c’est la régression totale à tous les niveaux. Au final, beaucoup de bruit pour rien.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.