Aquaculture à Jijel : Le désarroi d’un investisseur

19/04/2022 mis à jour: 23:33
1930

Alors que le médiateur de la République s’affaire dans le suivi de l’opération relative à la levée des contraintes sur l’investissement et sur les investisseurs, tel que souhaité par les pouvoirs publics, un investisseur de la wilaya de Jijel dans le secteur de l’aquaculture, vit un véritable désarroi, à quelques deux mois seulement de l’installation de ses cages flottantes sur le site en mer de Oued Z’hor, côté wilaya de Jijel. 

L’investisseur, Sofiane Ramdane, qui a déjà procédé au montage de ses cages dans le plan d’eau du port de pêche de Oued Z’hor, qui avait fait couler beaucoup d’encre et de salive, du fait qu’il a été construit sur le territoire de la commune d’El Milia (wilaya de Jijel) mais inscrit, réalisé et dépendant de la wilaya de Skikda, se retrouve devant le risque de voir son matériel, d’un coût, nous a-t-il affirmé, «de 7 milliards de centimes, irrémédiablement dégradé s’il venait à être retiré sur terre». 

Il nous expliquera que le choix de ce port est lié à sa proximité avec le site choisi pour l’amarrage des cages de mer. 

L’investisseur que nous avons rencontré nous dira qu’il a déjà reçu deux mises en demeure pour enlever «immédiatement» son matériel (cages de mer) alors que, soutient-il, il s’est toujours acquitté de la redevance trimestrielle à laquelle il est assujetti suite à la signature d’un contrat. 

Il ajoutera qu’il n’attend que l’arrivée des Italiens avec lesquels il est conventionné, qui devraient procéder à l’installation en mer d’ici le mois de juin prochain. Ils seront pris durant le mois de mai par un autre investisseur, a-t-il tenu à nous préciser. 

Et d’ajouter qu’«il n’est pas possible de confier ce travail à un autre au risque de perdre toute garantie». 

Le sujet, faut-il le rappeler, avait même été soulevé par le wali de Jijel, Abdelkader Kelkel, lors de la dernière session de l’APW, regrettant cette situation pénalisante pour l’investisseur. Le directeur de la pêche de la wilaya de Skikda que nous avons contacté à ce propos s’est excusé de ne pouvoir s’entretenir sur le sujet. 

On rappellera qu’en janvier 2020, l’ex-député Bedra Ferkhi, tout en rappelant que l’infrastructure portuaire est réalisée sur le territoire de la wilaya de Jijel, avait saisi le Premier ministre en indiquant que «la gestion de ce port a été confiée par l’ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia à la wilaya de Skikda à l’occasion d’un meeting électoral lors des législatives de 2017».

Lors d’une séance de réponse aux questions des députés, tenue le 14 décembre 2017, l’ex-ministre des Travaux publics Abdelghani Zaalane avait confirmé que «ce port avait été officiellement transféré à la wilaya de Skikda» ajoutant qu’il «était un gain pour les deux wilayas (Skikda et Jijel)». 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.