Aït Yahia Moussa (Tizi Ouzou) : 2500 demandes Fonal en instance

22/06/2022 mis à jour: 17:15
2459

Le programme d’aide à l’habitat rural connaît un franc succès à Aït Yahia Moussa, commune située à 30 km au sud-ouest de Tizi Ouzou. Malgré la cherté des matériaux de construction et la nature accidentée de la région, des milliers d’habitants ont opté pour cette formule dans le but de bénéficier du soutien du Fonal et construire un logement décent.

Mais le quota des aides accordé annuellement à la commune est largement insuffisant par rapport au nombre de demandes, affirme le P/APC, Hakim Amraoui. «Nous avons 2500 dossiers en instance. Il n’y a pas une famille qui n’a pas un membre qui a postulé ou bénéficié de ce programme. Au début de notre mandat, la wilaya nous avait accordé 100 aides. Nous les avons déjà distribuées. Il reste la finalisation des procédures administratives pour commencer le versement de la première tranche de l’aide fixée à 42 millions de centimes», indique-t-il, ajoutant que la subvention est octroyée selon l’ancienneté du dossier.

«Pour le moment, nous traitons les demandes de l’an 2014. Nous ne voulons pas procéder selon la situation sociale des souscripteurs ou par ordre de mérite parce qu’en vérité tout le monde mérite d’en bénéficier», souligne-t-il. Un de ses adjoints explique le cumul de dossiers par la réduction des quotas alloués au profit de la commune durant ces dernières années. 

«Notre commune a obtenu 30 aides en 2021 et 20 uniquement l’année d’avant. Il ne faut pas oublier aussi que ce programme a presque été gelé durant plus de deux ans à cause du problème de détournement de la première tranche de l’aide par certains souscripteurs indélicats. Il y a deux ans, les gens n’étaient  pas astreints à réaliser les fondations pour pouvoir obtenir la première tranche.

Cela a beaucoup encouragé le détournement de l’aide. Mais les autorités ont remédié à ce problème. Maintenant, la première partie de l’aide (42 millions cts) est débloquée après  les fondations et la seconde (28 millions cts) après le coulage de la dalle», explique-t-il. 

Nos interlocuteurs soulignent enfin que la commune n’a bénéficié d’aucun programme de logement social ces dernières décennies. D’où la forte demande enregistrée sur le programme du Fonal. 

«Nous n’avons pas de terrains communaux. Cela a retardé la réalisation de nombreux projets d’équipements publics», regrette un autre élu qui souhaite le déclassement des terrains forestiers. Une solution qui tarde à aboutir malgré les multiples requêtes des responsables locaux. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.