Aïn Témouchent : Protestation à l’université Belhadj Bouchaïb

10/05/2022 mis à jour: 21:47
1986
Université Belhadj Bouchaïb

Ce lundi, l’entrée de l’université Belhadj Bouchaïb était bloquée en raison d’une action de protestation à l’initiative d’une des treize associations estudiantines accréditées. 

En effet, La Voix Nationale des Étudiants Algériens (VNEA) a émis, le 6 mai dernier, un communiqué de presse par lequel elle relève un certain nombre de dysfonctionnements «qui perturberaient le cursus des étudiants». Ainsi, elle s’élève contre l’inexistence de vis à vis à la tête des départements de sorte que les étudiants n’ont, par exemple, pas eu communication des délibérations du premier semestre alors que la quatrième semaine du 2e semestre vient de s’achever. «Nous continuons d’être dans l’ignorance des notes qui nous ont été attribuées de même que des retards sont accusés dans la délivrance des diplômes. 

En outre, les réponses aux demandes de recours tardent exagérément», explique Abdelkader Moulay Méliani, le représentant de VNEA. Il met cette situation au compte d’une instabilité chronique à la tête des départements au cours de l’année. Il relève encore que pour les travaux pratiques, les laboratoires connaissent une insuffisance en équipements et en consommables. Par ailleurs, il indique qu’il a été imposé que le dépôt des mémoires d’études s’effectue ce mois de mai alors que la rentrée universitaire a connu un mois de retard. 

De même, il proteste contre le non-octroi d’un pécule de 500 DA/jour aux étudiants en 3e année lors de leur stage au sein d’une entreprise. Enfin, il conteste enfin le fait que l’administration este en justice des étudiants pour avoir dénoncé des faits sur leurs pages facebook alors que, estime-t-il, il existe d’autres voies à même de juger de ces cas litigieux dont le conseil de discipline. Sur ces points comme sur d’autres, notre interlocuteur indique que son association va être rejointe à travers un communiqué commun par trois autres dans sa protestation sur les six qu’il juge véritablement actives. 

Contacté, le directeur de l’université, professeur Ziadi, met cette action au compte d’une réaction personnelle du président de VNEA pour avoir été évincé de l’accession au conseil supérieur de la jeunesse. Il indique à cet égard avoir engagé une procédure pour une action en justice, un huissier de justice étant venu sur les lieux pour constater le blocage de l’entrée de l’université. 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer