Ain Abid ( Constantine) : Un avocat assassiné peu avant la rupture du jeûne

04/04/2024 mis à jour: 17:53
2497

La corporation des avocats du bâtonnat de la wilaya de Constantine a été secouée par un drame effroyable survenu dans la journée du mardi 2 avril, juste avant la rupture du jeûne. 

L’information a circulé comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Selon les premiers éléments que nous avons pu avoir, il s’agit du meurtre de l’avocat Chaouki Amari, poignardé à la cuisse par un habitant de la localité de Kehalcha Lekbar, dans la paisible commune de Ain Abid, située à 35 km de la ville de Constantine.

 L’agression a eu lieu alors que la victime se rendait à la maison de son père. Selon des témoignages que nous avons pu recueillir, tout avait commencé par une dispute banale entre l’avocat et le voisin de son père, éleveur de bovins dans cette même localité. 

Ce dernier n’a pas, semble-t-il, apprécié, selon les riverains, les remarques de l’avocat concernant la circulation de son troupeau partout et surtout devant les maisons. 

Sous l’effet de la colère, l’éleveur est venu lui asséner quatre violents coups de couteau, atteignant l’artère fémorale de la victime, lui causant une forte hémorragie. Se déplaçant en toute urgence vers l’hôpital de la ville de Aïn Abid sans subir les premiers soins pour arrêter l’hémorragie, Me Amari n’a pas pu être sauvé. 

La gravité de sa blessure et l’hémorragie consécutive ont eu raison de ses forces vitales. Il finira par succomber à ses blessures. La nouvelle de son décès a provoqué une onde de choc au sein de la population de cette ville, surtout que la victime était connue et appréciée pour son dévouement. 

Les circonstances et les mobiles de ce crime odieux restent encore flous. Plusieurs versions ont été avancées sur les véritables raisons de ce meurtre, dont un règlement de comptes ou une simple dispute qui a dégénéré entre les deux hommes. 

Mais aucune de ces versions n’a été confirmée. Certains affirment que l’auteur du meurtre s’est rendu aux services de la Gendarmerie nationale de Ain Abid, qui ont diligenté une enquête afin de faire la lumière sur ce drame. 

Ce crime odieux a soulevé une vague d’indignation dans la wilaya de Constantine, particulièrement sur les réseaux sociaux. L’enterrement a eu lieu au cours de la journée d’hier dans la commune d’El Khroub, lieu de résidence du défunt. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.