samedi 28 mai 2022

Ahmed Kettab. Membre du Conseil méditerranéen de l’eau, expert-consultant international : Les chiffres communiqués sont erronés !

12/05/2022 mis à jour: 19:11
700

Ces 20 dernières années, nous avons relevé que les données communiquées par le ministère des Ressources hydriques sont pratiquement erronées, elles évoluent à chaque fois, nous ne savons plus sur quel pied danser.

Quand on nous annonce que l’Algérie possède 80 barrages, qui d’ailleurs ont tous été surdimensionnés, contiennent neuf milliards de mètres cubesd’eau, pourtant ils n’ont jamais été remplis. En Algérie, il n’y a pas eu une stratégie ou de politique de l’eau. Des statistiques de consommation de l’eau sont fausses, puisque selon les chiffres annoncés, l’habitant à Alger bénéficie de 300 litres d’eau par jour.

C’est faux. En Allemagne, c’est 120 litres par habitant, en Belgique, c’est 80 litres par habitant. Au Sud, on nous annonce la disponibilité de 50 milliards d’eau souterraine, qui n’est pas renouvelable.

Selon mon avis, le premier point concerne l’eau souterraine, le second point concerne l’eau superficielle, le troisième point est consacré au management dans l’économie de l’eau, le 4e point est dédié à l’utilisation des eaux usées qui n’est pas encore exploitée.

On nous dit qu’il y a un milliard d’eaux uséex, un volume de 500 millions de mètres cubes sont traités uniquement, la réalité en Algérie, c’est que 5% du milliard d’eaux épuréessont utilisés pour le secteur de l’agriculture, sachant qu’il faut exploiter 80% du volume d’eau usée après son traitement.

Enfin le 5e point concerne le dessalement de l’eau de mer et la déminéralisation des eaux saumâtres. «L’Algérie a échoué dans les eaux souterraines, les eaux de barrages et de surcroît dans le management de la politique de l’eau. La loi de 1995 est obsolète en 2022.

On nous parle de 34 stations de déminéralisation des eaux saumâtres, tout cet ensemble ne produit pas l’équivalent de la production d’une SDEM. La guerre en Ukraine devra inciter nos décideurs à réfléchir sur la mise en place d’une stratégie qui notre pays à l’abri», conclut notre interlocuteur.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer