Accidents impliquant des autocars : Des drames à répétition

23/12/2023 mis à jour: 23:37
1169

Les accidents de la route impliquant des bus de transport de voyageurs ne cessent de se multiplier, provoquant des drames sur les routes algériennes. Dernier exemple en date : le bilan des victimes, suite au renversement d'un bus de transport de voyageurs, survenu, avant-hier à l'aube, à Sidi Bel Abbès, s’est alourdi à 46 blessés dont deux dans un état critique, selon la Protection civile de la wilaya. 

Le bus de transport de voyageurs, en provenance de la wilaya d'El Bayadh à destination de la wilaya d'Oran, s’est renversé au niveau de la RN07, reliant les communes de Belarbi et Tilmouni. Les blessés, âgés de 7 mois à 64 ans, dont 25 de sexe masculin et 21 de sexe féminin, ont été transférés au service des urgences du Centre hospitalier universitaire Abdelkader Hassani de la ville de Sidi Bel Abbès. Les services de la Protection civile avaient précédemment indiqué, dans un premier bilan, que 37 blessés avaient été enregistrés à la suite de cet accident. 

Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer les circonstances de l'accident. Un autre drame a touché l'équipe du MC El Bayadh, mercredi soir, alors qu'elle se déplaçait vers Tizi Ouzou pour affronter la JS  Kabylie, en championnat de Ligue 1. L'accident a provoqué la mort de Zakaria Bouziani, gardien de but, âgé de 27 ans, et Khaled Meftah, l'entraîneur adjoint. Le bus transportant l'équipe visiteuse s'est renversé dans la ville de Sougueur, dans la wilaya de Tiaret. Dix autres membres de l'équipe ont également été blessés. 

Suite à ce drame, la Fédération algérienne de football a décidé «de suspendre toutes les activités footballistiques prévues ce week-end à travers tout le territoire national et au niveau de toutes les divisions et catégories confondues, et ce, jusqu'à nouvel ordre». La cérémonie du tirage au sort des 32e et 16e de finale de la Coupe d’Algérie édition 2023-2024, prévue le mardi 26 décembre 2023, est également reportée à une date ultérieure, a ajouté la FAF. Les chiffres des accidents impliquant les transports en commun donnent froid dans le dos. 

Dans certains cas, les bilans sont plus lourds que ceux enregistrés ce week-end. En juillet dernier, 34 personnes ont trouvé la mort dans un accident dans lequel était impliqué un bus sur la route entre Tamanrasset et Adrar. Les chauffeurs de bus se distinguent par des comportements dangereux sur les routes : excès de vitesse, surcharge, dépassements risqués et manœuvres aléatoires. Face à la multiplication de ces accidents mortels, le gouvernement avait promis de durcir le Code de la route et d’introduire des mesures pour encadrer sévèrement la conduite des bus, surtout ceux qui effectuent les grandes lignes et qui roulent de nuit. 

Parmi ces mesures, figure l’obligation de disposer de deux chauffeurs pour un seul bus pour éviter la fatigue, souvent source d’accidents mortels. Par ailleurs, 16 personnes ont trouvé la mort et 1249 autres ont été blessées dans 1074 accidents de la circulation, enregistrés durant la période du 10 au 16 décembre à travers le pays, a annoncé, mardi dernier, un bilan hebdomadaire de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya d'El Bayadh avec 3 personnes décédées et 9 autres blessées suite à 9 accidents, a ajouté la même source. 

La vitesse des automobilistes, y compris des conducteurs de transports en commun, est la principale cause des accidents de la route en Algérie, selon la délégation nationale de la Sécurité routière. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.