Abderrahmane Hadef. Expert et consultant en géoéconomie : «Réaliser des parcs industriels clés en main»

29/04/2023 mis à jour: 03:09
3323
Photo : D. R.

- Le foncier industriel représente plutôt une contrainte qu’un levier de développement du tissu industriel en Algérie. Pourquoi, selon vous ?

Effectivement, le foncier industriel constitue une véritable problématique pour le développement de l’activité économique, particulièrement pour l’environnement de l’investissement, qui est considéré comme un des principaux moteurs de la croissance.

Les raisons de cette situation sont à la fois d’ordre stratégique dû principalement à l’absence d’une formalisation claire du modèle de développement économique, et aussi d’ordre opérationnel par l’inadéquation de l’encadrement juridique et de la gestion de cette ressource foncière par rapport à la réalité du terrain ainsi qu’aux enjeux de développement.

On assiste depuis longtemps à une gestion purement administrative soumise aux règles bureaucratiques. Or, la gestion du foncier doit obéir à des règles économiques.

- Une nouvelle loi sur le foncier industriel est en cours d’élaboration. Comment éviter les «erreurs et les dérives du passé», pour reprendre la formule du président de la République ?

Le foncier industriel en tant qu’instrument de développement socioéconomique a beaucoup évolué pour devenir un outil et même un levier d’aménagement du territoire et de promotion de l’activité économique. Le nouveau dispositif juridique doit permettre un encadrement du foncier. Il ne s’agit plus de l’octroi d’assiettes de terrain pour d’éventuels entrepreneurs mais d’aménagement de parcs et de zones industrielles clés en main.

La réalisation et la gestion de ces zones doivent obéir aux normes internationales sans omettre, bien évidemment, la dimension écologique. La nouvelle loi devrait donner lieu à une nouvelle organisation plus flexible des entités chargées de la gestion du foncier.

De même pour le mode de contractualisation pour les concessions, qui doit impérativement veiller au respect de l’obligation de l’activité de production durable. Ainsi, il devient plus qu’opportun d’encourager le partenariat public-privé pour la réalisation et la gestion de ce type d’infrastructures. L’appel à l’investissement privé devrait apporter plus de performance et d’agilité à cet effet.

- Comment garantir une meilleure gestion des zones industrielles à l’avenir ?

La solution passe par la réalisation de parcs et zones industriels clés en main avec toutes les commodités nécessaires, ce qui devrait permettre la création d’entités de gestion modernes, régies par les principes de la bonne gouvernance et une approche purement économique. Le partenariat public-privé peut aussi être une excellente option si l’on veut atteindre cet objectif.  
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.