Abdelhakim Belabed : «Amélioration significative» des résultats en maths

27/06/2023 mis à jour: 14:13
1906
Photo : D. R.

Le secteur de l’Education nationale a enregistré une «amélioration significative» des résultats des élèves en mathématiques dans les trois cycles scolaires, a affirmé, hier à Alger, le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed.

«A la lecture des résultats des élèves du cycle primaire de l’année scolaire 2022-2023, nous avons enregistré une amélioration significative du taux des élèves qui ont obtenu un moyenne égale ou supérieure à 5/10 en mathématiques, comparativement aux résultats obtenus durant la précédente année scolaire.

Dans le cycle primaire, cette amélioration tourne autour de 1 à 4%», a-t-il souligné lors de son allocution d’ouverture des travaux du 2e séminaire international sur le thème «L'enseignement et l’apprentissage des mathématiques», à l'Institut national de recherche en éducation.

«Dans le cycle secondaire, les résultats de la filière Mathématiques de 2e année secondaire arrivent en tête des filières durant les cinq dernières années.

Le taux des élèves de la filière Mathématiques qui ont obtenu une moyenne égale ou supérieure 10/10 varie entre 86 à 96%», a-t-il ajouté. Selon lui, plus des deux tiers des élèves de la filière de mathématiques ont obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20 en dernière année du secondaire.

Depuis des années, les mathématiques n’attirent pas beaucoup de lycéens. En 2022, le ministre de l’Education nationale avait déploré le faible engouement des élèves pour les filières mathématiques et math-techniques dont le nombre des élèves se situe respectivement entre 2,68 % et 10%.

Il n’a pas cessé d’appeler à la promotion de l’enseignement des mathématiques et l’encouragement des élèves à opter pour les filières mathématiques et math-techniques. Il avait annoncé la révision des modalités d’orientation des élèves vers les filières mathématiques et math-techniques, en accordant la priorité aux bacheliers matheux pour les spécialités universitaires lors de rentrée universitaire de 2023.

L’enseignement des mathématiques est dispensé dans des conditions pédagogiques qui entravent son épanouissement. Ce constat est établi régulièrement par les spécialistes en la matière qui contestent la méthode qui sert à enseigner cette matière.

Chaque année, les nouveaux bacheliers, dont 19% sont détenteurs d’un bac mathématiques, se montrent réticents à poursuivre des études de mathématiques.

4,5% seulement d’entre eux optent pour la filière ou l’informatique. Ce constat a été établi, en 2021, par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.